Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > 3e Rencontres de Santé & Travail : « Peut-on faire de vieux os au boulot (...)

3e Rencontres de Santé & Travail : « Peut-on faire de vieux os au boulot ? » (Paris)

lundi 18 octobre 2010

Organisateur(s)


Organisateur principal : Santé et travail
E mail : contact@sante-et-travail.fr

Evènement


Date de début : 18/10/2010
Région et département : Région Ile de France -> Paris (75)

Description précise
Rentrée sociale chaude, promesse d’un débat parlementaire agité… La réforme des retraites ne va pas manquer de déchaîner les passions. Mais dans ce tohu-bohu, entre slogans, mots d’ordre et joutes politiques, il n’est pas certain que les questions de fond seront instruites comme elles le méritent.

A Santé & Travail, plusieurs questions nous taraudent et nous avons estimé indispensable d’en débattre avec vous le 18 octobre prochain, de 14h00 à 18h00.

- Est-il possible de travailler plus longtemps lorsque, déjà, à 50 ans, on est atteint de problèmes de santé, comme des douleurs ostéo-articulaires, des pathologies cardiovasculaires ou des troubles du sommeil ?

Or ces troubles ou ces pathologies sont nettement plus fréquents avec l’avance en âge, comme le montrent des travaux scientifiques sérieux.

- Est-il possible de travailler plus longtemps sans nuire à sa santé, compte tenu des exigences toujours plus fortes du travail ?

Travail de nuit ou en horaires alternants en hausse, port de charges lourdes et postures pénibles toujours aussi présents, contraintes de temps et travail dans l’urgence dans le rouge… Les conditions de travail, dont on sait qu’elles usent prématurément les salariés et sont pour partie responsables de la fréquence plus grande d’atteintes pathologiques chez les salariés vieillissants, sont toujours là.

- Enfin, est-il possible de réformer les retraites sans tenir compte des différences d’espérance de vie et du rôle des expositions professionnelles passées ?

Selon les travaux de l’Institut national d’études démographiques (Ined), un ouvrier vit en moyenne six ans de moins qu’un cadre, dix de moins si l’on considère l’espérance de vie sans incapacité. C’est ce que les démographes appellent « La double peine des ouvriers : plus d’années d’incapacité au sein d’une vie plus courte ».
Inscription : Obligatoire
Mail d’inscription : colloque2010@sante-et-travail.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.