Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > 4ème édition des Rencontres du Mont Blanc « Comment nourrir la planète ? » (...)

4ème édition des Rencontres du Mont Blanc « Comment nourrir la planète ? » (Chamonix)

mardi 10 novembre 2009

Organisateur(s)


Organisateur principal : Mont-Blanc

Évènement


Date de début : 09/11/2009
Date de fin : 10/11/2009
Région et département : Région Rhône Alpes -> Haute Savoie (74)
Ville (Si besoin) : Chamonix

Description précise
La quatrième édition des Rencontres du Mont-Blanc aura lieu les 9 et 10 novembre 2009 à Chamonix Mont-Blanc autout du thème principal :

- Comment nourrir la planète ?
- Quel rôle pour l’économie sociale ?

Plus de 950 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. Haïti, Mexique, Egypte, Indonésie… L’année 2008 a été marquée par les émeutes de la faim.

Aux images saisissantes ont succédé les explications, trop nombreuses pour former une image claire.

L’envolée du prix des céréales, l’entrée en bourse des denrées alimentaires, la compétition pour les terres avec les cultures non-alimentaires, les premières conséquences des changements climatiques.

A cela s’ajoutent d’autres éléments moins débattus, mais tout aussi déterminants. La forte régression des cultures vivrières au profit des « cultures de rente » (soja pour les cheptels européens, huile de palme, etc.) dans les pays du Sud, a mis en péril leur souveraineté alimentaire et les a rendus dépendants d’importations coûteuses en devises.

Les semences très productives des grandes compagnies agro-alimentaires sont, elles aussi, coûteuses, protégées par des brevets et accompagnées d’un cortège d’intrants chimiques, engrais et pesticides qu’il faut acheter.

Dans les pays qui ont bénéficié des rendements spectaculaires de l’agriculture industrielle, on voit la productivité stagner -voire baisser- et les sols s’appauvrir dans des proportions inquiétantes.

L’eau se raréfie au point qu’aux Etats-Unis, certains agriculteurs gagnent mieux leur vie en vendant leurs droits sur l’eau aux villes proches qu’en cultivant leurs terres.

Ailleurs, il est plus intéressant d’acheter le blé à l’étranger que de dépenser l’eau nécessaire pour le faire pousser.

On pourrait continuer encore la liste des problèmes qui surgissent, s’imbriquent et tissent une barrière de plus en plus infranchissable.

L’agriculture mondiale arrive dans une impasse, et l’on ne sait plus aujourd’hui s’il sera possible, demain, de nourrir 9 milliards d’humains.

Le paradoxe, c’est que la faim a d’abord frappé ceux qui produisent la nourriture pour le monde (2,5 milliards de personnes vivent et trop souvent mal de la production agricole).

Le paradoxe, c’est aussi que l’inquiétude naît alors que l’on produit encore largement de quoi nourrir toute la population mondiale. Car ce qui fait défaut aujourd’hui, ce ne sont pas les ressources mais leur distribution équitable, ce ne sont pas les terres, mais leur juste répartition.

Dans déjà de nombreux pays, les mouvements coopératifs, associatifs, mutualistes, les fondations jouent un rôle important pour pondérer les injustices et aider les logiques de solidarité à se mettre en place, mettre en place d’autres façons de produire et consommer.

Toutes les analyses indiquent que l’économie sociale a un rôle-clé à tenir dans un avenir proche (coopératives agricoles, de pêche, de consommation et de distribution, associations de commerce équitable, banques coopératives et mutualistes, mutuelles de santé et d’assurance, associations sociales, fondations, coopératives de services…), si elle reste fidèle aux valeurs dont elle est porteuse. Aide à la recherche et au développement d’une agriculture respectueuse de l’environnement et des Sociétés, mise en place de circuits de production et de vente véritablement équitables, soutien aux organisations agricoles locales permettant l’autonomie des territoires, évolution des modes de consommation et de distribution, conciliation entre production alimentaire et bio-énergie… sont quelques-uns des défis qui attendent l’économie sociale.
Les 4e Rencontres du Mont-Blanc, en novembre 2009, sont l’occasion d’une analyse de la situation mondiale, de présenter expériences et réalisations mais aussi de nouveaux projets à partager pour tenter de « mieux nourrir la planète ».

Des dirigeants de coopératives, mutuelles, associations, fondations y participeront ainsi que des représentants de mouvements sociaux et syndicaux, d’organisations internationales invitées (Pnud, Pam, FAO, Cnuced, BIT, Unitar, ACI...), des chercheurs et universitaires.

Les projets qui émaneront de ces Rencontres, portés par des entreprises et organisations présentes feront ensuite l’objet d’un suivi afin d’en mesurer la portée concrète.

Les Rencontres du Mont-Blanc réunissent des dirigeants d’organisations et entreprises d’économie sociale. Elles ne sont pas ouvertes au grand public.

Des informations détaillées sur ces Rencontres seront mises en ligne prochainement sur le site : http://www.rencontres-montblanc.coop/1-Accueil


Inscription : Conseillée
Contact  : contact@rencontres-montblanc.coop

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.