Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > Colloque « 2 ans après la loi Borloo, les Services à la Personne. La (...)

Colloque « 2 ans après la loi Borloo, les Services à la Personne. La contribution de l’Economie Sociale et Solidaire. » (Dijon)

mardi 23 octobre 2007

COLLOQUE NATIONAL : « 2 ans après la loi Borloo, les Services à la Personne. La contribution de l’Economie Sociale et Solidaire. »
23 octobre 2007 de 9h à 17h
Salle des Etats – Mairie de Dijon

La Conférence Nationale des CRES et la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et
Solidaire de Bourgogne organisent un colloque national sur les Services à la Personne.

Thématiques abordées :
- Après 2 années, quel bilan peut-on faire du développement des Services à la Personne ?
- La contribution de l’Economie Sociale et Solidaire dans le développement des Services à la Personne.
- Comment fait-on coïncider l’offre et la demande ?
- Quels sont les champs à investir pour répondre à la demande des territoires ?

Ces points seront débattus en présence de (dans l’ordre d’intervention) :
- Yannick BARBANÇON, Président de la Conférence Nationale des Chambres Régionales
de l’Economie Sociale,
- Jean-Louis CABRESPINES, Président de la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire de Bourgogne,
- Bruno ARBOUET, Directeur général de l’Agence Nationale des Services à la Personne,
- François PATRIAT, Président du Conseil régional de Bourgogne,
- Patrick BAQUIN, Responsable du département « Développement économique et Economie Sociale » à la Caisse des Dépôts,
- François REBSAMEN, Maire de Dijon.


Pourquoi ce colloque
Deux ans après le lancement du plan de développement des services à la personne, communément appelé plan Borloo, il nous semble que le moment est venu de faire un arrêt sur image, du point de vue de l’Economie sociale de terrain.

En effet, si ce plan se place globalement dans la ligne de ses prédécesseurs, c’est-à-dire notamment avec une polarité très forte vers la création d’emplois, il présente des caractéristiques particulières, dont les 4 suivantes :
- lancé avec d’importants moyens de communication, il s’appuie sur la création de multiples enseignes nationales
- plus encore que la loi de Janvier 1996, il ouvre la porte à l’initiative privée lucrative
- concernant le lien avec l’entreprise, il institue comme partenaire l’entreprise elle-même avant le comité d’entreprise et fond le moyen de financement d’une prestation qu’était le Titre emploi service dans le CESU, compensable aussi bien dans le cadre du particulier employeur que dans celui de l’organisme prestataire
- enfin, sur la professionnalisation, il revient également au plan d’articuler la diversité de l’offre avec la diversité des métiers (aide à la personne / prestations de confort) et des modes d’exercice professionnel.

Quels sont les apports de l’Economie sociale de terrain sur ces 4 points ? En quoi est-elle influencée par l’ouverture au-delà de l’Economie sociale et du secteur public ?
Comment concilie-t-elle développement de l’activité et respect de ses valeurs ?

Conciliation en particulier :
- du souci de l’emploi et de celui d’une réponse adaptée aux besoins croissants et évolutifs des personnes,
- de la logique de développement et de celle de l’accès de tous à l’ensemble des services dans une perspective de développement local ?

C’est ce que nous nous attacherons à cerner tout au long de cette journée à travers les interventions et les présentations d’initiatives.

Mais comme il est impossible de faire part de toute la diversité et de la richesse des initiatives de l’Economie
sociale dans ce domaine, nous avons publié spécialement pour cette journée un recueil d’une cinquantaine d’expériences venant de toute la France et qui s’intéressent à :
- la professionnalisation et la qualification,
- l’amélioration des conditions de travail,
- la solvabilisation,
- l’articulation de l’offre et de la demande,
- la mutualisation de moyens,
- l’aide à la création de structures,
- le développement de service,
- ou enfin la création de nouveaux services,

elles offrent un regard complémentaire et leur recueil constitue un outil de travail pour les acteurs.

Ce colloque est l’occasion privilégiée d’une rencontre des acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire entre eux, et d’un dialogue entre eux et les Pouvoirs publics.


Voir en ligne : Informations complémentaires et inscriptions ...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.