Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > Colloque international "Nourriture, Autonomie, Paysannerie" (...)

Colloque international "Nourriture, Autonomie, Paysannerie" (Albi)

dimanche 30 novembre 2008

Organisateur(s)


Organisateur principal : Les Amis de la Terre, Ecobatîr, Confédération Paysanne, Nature et Progrès, La ligne d’horizon

Evènement


Date de début : 27/11/2008
Date de fin : 30/11/2008
Région et département : Tarn (81)
Ville (Si besoin) : Albi, France (Centre universitaire JF Champollion)

Description précise
Le monde a été secoué ces derniers mois par des émeutes de la faim. Celles-ci ont touché une quarantaine de pays, faisant des dizaines de morts. Les dirigeants politiques et les institutions internationales et financières ont semblé « découvrir » un problème qu’ils ont en grande parti créé. En effet, l’agriculture est, depuis de nombreuses années, la laissée pour compte des politiques économiques mondiales. Pourtant des signaux avaient été émis. Ainsi récemment la Banque mondiale avait constaté que : "L’accélération du changement climatique, l’imminence d’une crise de l’eau, la lente adoption des nouvelles biotechnologies, et le bourgeonnement de la demande de biocarburants et d’aliments pour le bétail créent de nouvelles incertitudes sur les conditions dans lesquelles la nourriture sera disponible dans l’économie mondiale", et préconise dans son Rapport mondial annuel sur le développement, un soutien à l’agriculture et aux paysanneries du monde. La FAO, de son côté, avait annoncé officiellement, début mai 2007, que l’agriculture biologique peut nourrir toute la planète, avec un impact environnemental moindre que l’agriculture industrielle. C’est dans ce contexte que s’inscrit ce colloque international sur l’agroécologie qui se présente comme une réponse possible aux problèmes nés du modèle agricole industriel.

Nourriture : Le modèle agricole qui tend à se répandre dans le monde ne permet pas de nourrir les habitants de la planète : près d’un milliard de gens ne mangent pas à leur faim dont les 2/3 sont des paysans. Il convient de rendre à l’agriculture sa fonction nourricière, largement dévoyée aux seules fins du profit.

Autonomie : De fait, les populations se trouvent dans des situations de dépendance et de fragilité, n’ayant pas la maîtrise de leur production et de leur alimentation . Retrouver l’autonomie suppose de récupérer cette maîtrise en tenant compte des réalités sociales et écologiques de chaque contexte.

Paysannerie : Les paysans ont été les grands perdants de l’agriculture industrielle. La modernisation agricole s’est faite en faisant disparaître la paysannerie. Ce processus est toujours en action. Or les paysans, partout dans le monde remplissent des fonctions vitales comme le maintien de la biodiversité ou des pratiques culturales adaptées à leur écosystème.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.