Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > Conférence "Connaître le mouvement associatif" (Paris)

Conférence "Connaître le mouvement associatif" (Paris)

mardi 27 mars 2007

ASSOCIATIONS : PROBLÉMATIQUES ÉMERGENTES

1/ Les coalitions entre les causes : le cas des associations européennes de malades
2/ Gérer un projet, réapprendre à conter
3/ Collecter des fonds dans un contexte de concurrence accrue

mardi 27 mars 2007 de 15 h 00 à 18 h 00
à l’École des mines de Paris, 60 boulevard Saint-Michel 75006 Paris

Programme
- 1/ Les coalitions entre les causes : le cas des associations européennes de malades
"Le pouvoir des malades, dont les associations ont permis l’émergence, prend une dimension nouvelle grâce au regroupement des organisations au plan national et international". Michel Callon, professeur à l’École des mines de Paris, Centre de sociologie de l’innovation - Florence Paterson, ingénieur d’études au Centre de sociologie de l’innovation

- 2/ Gérer un projet, réapprendre à conter
"Les activités des associations sont gérées comme des projets dont la structure est similaire à celle du conte ou du récit. Cette ressemblance peut contribuer à évaluer les projets et à en mesurer le sens".
François Rousseau, docteur en sciences de gestion de l’École polytechnique

- 3/ Collecter des fonds dans un contexte de concurrence accrue
"Quels sont les domaines d’action éligibles à la collecte de fonds ? Comment positionner son association ? Quelles offres pour quels publics ? Comment créer le cercle vertueux de la mobilisation ?" Pierre Bocquiny, directeur de Maxyma (communication & marketing experts / intérêt général)

Entrée libre, sur inscription préalable par simple clic...


Voir en ligne : S’inscrire à la conférence...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.