Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > Gouverner l’innovation et les nouvelles tecnologies (Paris)

Gouverner l’innovation et les nouvelles tecnologies (Paris)

mercredi 20 octobre 2010

Organisateur(s)


Organisateur principal : Ritimo
Nom du contact (Pour infos complémentaires) : Olivier Petitjean

Evènement


Date de début : 20/10/2010
Heure éventuelle : 16h-19h
Région et département : Région Ile de France -> Paris (75)

Description précise
GOUVERNER L’INNOVATION ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES
LE RÔLE DE LA SOCIÉTÉ CIVILE

Rencontre-débat avec :
- Dorothée Benoit Browaeys, Vivagora
- Frédéric Prat, Infogm
- Sezin Topçu, Fondation sciences citoyennes
- Valérie Peugeot, VECAM, qui introduira et animera le débat.

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Des rafraîchissements seront servis à l’issue du débat pour poursuivre les discussions de manière conviviale.

Mercredi 20 octobre 2010, de 16h à 19h À la Fondation Charles Léopold Mayer
38, rue Saint-Sabin, Paris XIe (M°Bréguet-Sabin ou Chemin Vert)

L’innovation est devenu un maître-mot que les dirigeants politiques et économiques ne cessent d’invoquer en toute occasion. Elle serait la condition du maintien de notre prospérité et de notre niveau de vie, voire la solution à tous nos problèmes sociaux et environnementaux. Trop souvent, cependant, cette mise en exergue de l’impératif d’innovation n’est qu’un paravent servant à justifier l’introduction à marche forcée de nouveaux produits ou de nouvelles technologies dont l’intérêt réel pour la société est douteux et dont les conséquences (environnementales, sanitaires et au-delà) sont mal connues.

De telles pratiques ne manquent pas de susciter de fortes réactions de la part de la société. Depuis les OGM jusqu’aux nanotechnologies en passant par les ondes électromagnétiques, débats et controverses se sont succédés au cours des dernières années sur les choix technologiques et sur les choix de société que ceux-ci impliquent. Ces controverses ont pu aller parfois jusqu’à de véritables mouvements de résistance, voire jusqu’à un discours de refus catégorique de l’innovation (ou du moins du modèle dominant d’innovation qui nous est proposé). La société civile - associations, collectifs, simples citoyens – y joue un rôle de plus en plus important, au grand dam des autorités établies.

Depuis plusieurs années, diverses procédures de participation et de débat public ont vu le jour (conférences de citoyens, etc.), dans le but de ménager une place aux citoyens dans les choix technologiques et de rétablir des relations de confiance qui sont en train de se fissurer. Mais ces procédures sont loin d’avoir démontré leur capacité d’influence sur les décisions et les développements réels, et sont aujourd’hui accusées de servir d’alibi aux intérêts industriels.

L’objet de cette rencontre est de discuter des conditions d’une gouvernance véritablement ouverte et démocratique de l’innovation et des nouvelles technologies, qui ne se limite pas aux dispositifs d’accompagnement des décisions, mais inclue également tout l’amont et tout l’aval des choix technologiques : culture scientifique et technique, orientation de la recherche et des développements, ouverture du monde scientifique, recherche participative, contre-expertise, suivi, veille citoyenne, etc. Ce n’est qu’en prenant en compte tous ces aspects que les organisations de la société civile pourront contribuer à favoriser une innovation qui soit véritablement au service de la société et des citoyens.
Inscription : Conseillée

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.