Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > Inauguration festive du ministère de la crise du logement (Paris)

Inauguration festive du ministère de la crise du logement (Paris)

jeudi 11 janvier 2007

Inauguration festive du ministère de la crise du logement, jeudi à 18h place de la bourse.

C’est un test sur les mobilisations à venir dans le domaine du logement. Merci de faire tourner cette invitation.

Vous trouverez ci joint le contenu des propositions du gouvernement qui ont été acceptées par don quichotte. A vous de juger. Elles nous semblent insuffisantes au vue du rapport de force établi.

Ci joint dépêche AFP qui résume assez bien la position du DAL,
La fédération Droit au logement réaffirme son soutien à la lutte des sans abris, et appel à poursuivre la mobilisation sous toute ses formes, afin que le droit au logement devienne effectif, que soient appliquée la loi de réquisition et toute autre mesure afin de développer du vrai logement transitoire en attendant la production de logements sociaux.
C’est au logement trop cher qu’il aujourd’hui s’attaquer et c’est un des objet de l’occupation du 24 rue de la banque, paris 2e :: baisser les loyers lutter contre la spéculation immobilière et foncière, geler les expulsions sans relogement , stopper la destruction de logements sociaux dont nous avons tant besoin.

Concernant le projet de loi DAL opposable, nous affirmerons notre position dans la journée, à l’issue de la réunion de la plate forme pour le DAL opposable et après avoir prix connaissance de la dernière version du projet.

Exclusion-logement-pauvreté-SDF-gouvernement
Plan SDF : travail sur les effets visibles mais pas sur les causes (Dal)

PARIS, 8 jan 2007 (AFP) - Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de Droit au
logement (Dal), a regretté lundi à propos du plan du gouvernement en faveur
des mal-logés et des sans-abri qu’"on travaille un peu sur les effets les plus
visibles de la crise du logement, mais pas sur les causes : le logement cher".
M. Eyraud a relevé, auprès de l’AFP, des "points positifs" dans le domaine
de l’hébergement, notamment sur la proposition d’une solution pérenne aux SDF
accueillis en centre d’hébergement d’urgence. "On ne remet plus les gens
dehors", s’est-il félicité.
"Il y a des avancées qui mériteraient d’être traduites par une mesure
législative", a-t-il toutefois affirmé, disant avec ironie "connaître les
limites des promesses gouvernementales dans le champ social".
D’autre part, a-t-il relevé, "le gouvernement une fois de plus augmente les
dépenses en matière d’hébergement. Au Dal, on considère qu’il faut les
augmenter dans le champ du logement et non de l’hébergement".
"Dans le domaine du logement temporaire, la réquisition, la location dans
le privé pour sortir les gens des hôtels... on reste sur notre faim", a
indiqué M. Eyraud. Le plan présenté par le gouvernement prévoit une première
expérimentation de transformation des places d’urgence (hôtels...) en location
d’appartements par des associations (500).
Enfin, M. Eyraud estime "insuffisant" le plan en termes de logement social,
rappelant que dans les années 1990, il y avait 100.000 à 120.000 logements
créés par an et que le plan en inscrit 80.000 pour 2007.
En conclusion, le Dal "appelle à étendre la mobilisation pour la mise en
oeuvre de mesures concrètes et immédiates".

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.