Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > L’expatriation, où comment appréhender le retour au pays

L’expatriation, où comment appréhender le retour au pays

lundi 8 mars 2004

L’expatriation est conçue comme un tremplin dans une carrière, mais le retour au pays est parfois douloureux. Attentes professionnelles non satisfaites, perte de ses réseaux, difficultés de réadaptation, ces raisons pousseraient de 25% à 50% des expatriés à quitter leur entreprise dans les 2 ans suivant leur retour. Anticiper le retour, c’est d’abord gérer le repositionnement professionnel de l’expatrié, les cadres envoyés à l’étranger étant le plus souvent des managers seniors ou à haut potentiel. Pour ce faire, une gestion prévisionnelle des postes doit s’imposer. Des difficultés de reclassement se posent si la frustration induite par un retour l’emporte sur les perspectives de carrière attendues. Selon Jean-Luc Cerdin, professeur à l’Essec, "l’expatrié doit avoir suffisamment de temps pour s’adapter au pays, mais pas pour s’intégrer, sinon il aura de grandes difficultés à gérer le retour dans son pays d’origine", d’où des durées d’expatriation plus courtes, autour de 3 ans.
(Les Echos, p.10, 24/02, Marie Bellan)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.