Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > Le microcrédit peut il tenir ses promesses ? Cycle "Argent et économie" 1/3 (...)

Le microcrédit peut il tenir ses promesses ? Cycle "Argent et économie" 1/3 (paris)

mardi 18 janvier 2011

Organisateur(s)


Organisateur principal : Groupe SOS

Evènement


Date de début : 18/01/2011
Région et département : Région Ile de France -> Paris (75)

Description précise
"Le microcrédit peut il tenir ses promesses ?"
Cycle "Argent et autonomie" 1/3

28ème conférence "Alter mardi : Parlons Solutions"

Pour ouvrir le cycle des 3 conférences consacrées au thème de "l’argent et l’autonomie", le premier Alter Mardi : Parlons Solutions de l’année s’intéressera au controversé microcrédit.

En collaboration avec le magazine Interdépendances, à l’occasion de la sortie d’un dossier spécial consacré au microcrédit paru dans son numéro de janvier, venez partager vos idées et votre vision de la microfinance, et les confronter avec celles de nos invités.

Rendez-vous :

mardi 18 janvier 2011
de 19h00 à 20h30

au Comptoir Général

80, quai de Jemmapes

75010 Paris

M° République/Jacques Bonsergent

Crise économique vécue comme une bombe à retardement, taux d’intérêts mirobolants, scandales financiers et suicides à répétition en Inde... Le secteur de la microfinance se trouve ébranlé depuis 2010. Un acharnement médiatique plus tard, tout et son contraire ont été dits et écrits sur les enjeux de la microfinance et plus particulièrement sur l’efficacité du microcrédit dans la lutte contre la pauvreté .

Pourtant le microcrédit, qui s’est payé le luxe de s’étendre aux pays développés, rassemblant désormais près de 200 millions de bénéficiaires dans le monde, apparaît comme l’antidote aux problèmes d’isolement, de chômage et de précarité. Victime de son succès, le secteur attire des investisseurs toujours plus nombreux en quête de rentabilité, affichant un double objectif de performance sociale et financière. Cependant certains acteurs de la microfinance vont jusqu’à dénaturer ses fondamentaux. Symbole de la course au profit : l’Indien SKS Microfinance s’est introduit en Bourse le 28 juillet 2010 pour lever quelque 350 millions de dollars. On est loin de l’économie solidaire, de l’idée du pauvre qui crée de la richesse, pensée il y a 30 ans par Muhammad Yunus.

En France le secteur connaît un renouveau avec l’essor de sites de "peer-to-peer lending", grâce à une modification récente de la législation autorisant le microprêt entre particuliers. Une façon d’apporter sa pierre à l’édifice de la microfinance en quelques clics.

- Dans un contexte de croissance fulgurante de la microfinance, quels sont ses avantages, ses limites et ses dérives ?
- Quels risques encourent certains bénéficiaires ?
- A qui profite le microcrédit, qui sont les grands gagnants ?
- Quels sont les nouveaux enjeux du microcrédit, ses défis de demain pour atteindre sainement le milliard de bénéficiaires ?

Conférence organisée à l’occasion de la sortie du nouveau numéro de la revue Interdépendances

En présence de :

- Arnaud Poissonnier, fondateur et directeur de Babyloan, 1er site internet français dédié au microcrédit
- Frédéric Tailler, secrétaire général de Crédit@people, fond qualitatif de développement, et conseiller "Ecologie/Développement durable" pour la commission des affaires étrangères de l’Assemblée Nationale
- Anne-Sophie Casteigt, Directrice d’Ile de France Active
- Philippe Guichandut, Directeur du Développement et de l’Assistance technique de la Fondation Grameen Crédit Agricole

Le débat sera animé par Jean-Marc Bordes, Directeur Général de Reporters d’Espoirs
Inscription : Obligatoire
URL d’inscription : http://www.bm-media.org

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.