Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > Les associations deviennent-elles trop professionnelles ? (Paris)

Les associations deviennent-elles trop professionnelles ? (Paris)

jeudi 18 février 2010

Organisateur(s)


Organisateur principal : ADEMA

Evènement


Date de début : 18/02/2010
Région et département : Région Ile de France -> Paris (75)

Description précise
Conférence jeudi 18 février 2010 à l’Ecole des mines de Paris

Les associations deviennent-elles trop professionnelles ?

La nécessité de débattre de cette question nous est apparue en prenant connaissance des résultats d’une étude menée par TNS-SOFRES pour le compte de France Générosités et Mediaprism sur le comportement des non-donateurs qui représentent plus de 50% de la population.

Cette étude révèle que la principale raison invoquée pour justifier le refus de donner réside dans l’excès de professionnalisation des métiers de la générosité qui se traduit par l’adoption de techniques dites de "marketing mercantile" et l’emploi de "salariés à charge".

L’Adéma dont le projet porte précisément sur la professionnalisation des associations en préservant leur militantisme, considère qu’il est impératif de s’interroger sur le bien-fondé de cette critique.

Cette table ronde réunira les intervenants suivants :
* Patrick Bertrand - président de Passerelles & Compétences
* Aurélie Bouillot de TNS-SOFRES
* Franck Hourdeau - directeur général associé de Médiaprism Group
* Marie-Claire Noah - président des enfants de la Terre (sous réserve)
* François Rousseau - docteur de l’Ecole polytechnique en Sciences de Gestion, auteur de la thèse "Gérer et militer"


Inscription : Obligatoire
URL d’inscription : www.management-associatif.org
Mail d’inscription : info@management-associatif.org

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.