Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > Manifestation à l’initiative du Collectif national droits des femmes (...)

Manifestation à l’initiative du Collectif national droits des femmes (Paris)

samedi 24 mars 2007

SAMEDI 24 MARS 14H30 REPUBLIQUE

Manifestation à l’initiative du Collectif national droits des femmes, Fédération nationale solidarité femmes, Mouvement français pour le Planning familial, Collecrtif féministe contre le viol, Femmes Solidaires.

Avec le soutien de : Elu/es contre les violences faites aux femmes, Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles, Observatoire départemental contre les violences envers les femmes en Seine Saint Denis, Maison des femmes de Paris, Marche mondiale contr la pauvreté et les violences, collectif Féminin-masculin (Vitry 94), Rafjire, APEL, Association pour l’égalité, associations des tunisiens en France, Atalante vidéo féministe, ATTAC, CADAC, CAFO Mali France, CGT, Collectif 13 droits des femmes, coordination Lesbienne en france, CQFD Fierté lesbienne, Encore Féministes !, FSU, Groupe Femmes de Turquie, l’ACORT, La Meute, LCR, LDH, Les Alternatifs, Les chiennes de Garde, Les Verts, MFPF 69, Mille et Une Femmes, MIx-cité, MFS, PCF, PS, Pluri-Elles Algérie, Rien sans Elles Brest, Union Syndicale Solidaires, Voix rebelles...

LES FAITS

En France, une femme décède tous les trois jours sous les coups de son compagnon (Etude nationale des décès au sein du couple, Directions générales de la police nationale et de la gendarmerie nationale. Bilan des 9 premiers mois 2006). 60% des appels nocturnes de Police secours à Paris concernent des violences conjugales ( Enquête Droit des Femmes 1988).

48000 femmes sont violées par an et seulement 8% portent plainte (Enquête nationale sur les violences envers les femmes en France 2002).

Même si les évaluations nationales manquent, les associations féministes agissent auprès de nombreuses jeunes filles dans des situations de mariages forcés.

« La violence à l’égard des femmes est un fléau répandu dans le monde entier dont souffre une femme sur trois en moyenne au moins une fois dans sa vie, selon un rapport du secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, publié mardi 10 octobre 2006. » Le Monde 11 octobre2006.

LE SCANDALE

Et pourtant en France il n’existe pas, gravé dans le marbre de la loi, de politique de prévention systématique contre les violences faites aux femmes, ni de prise en compte des violences psychologiques par exemple. La législation est parcellaire et incomplète.En France on a pu afficher en 2000, au nom de l’humour, sur les panneaux publicitaires de nos villes : « Babette, je la lie, je la fouette et parfois elle passe à la casserole… » Il s’agit de crème fraîche mais ça vous fait penser à quoi ?

Ce scandale va-t-il encore durer longtemps ? La société ne doit-elle pas se donner de véritables moyens de lutte contre les violences faites aux femmes ?

Autre scandale : des dirigeantes d’associations sont attaquées : la présidente et de la directrice de l’association Sedire de Dunkerque sont poursuivies pour soustraction « d’enfant par ascendant des mains de la personne chargée de sa garde », après avoir mis en sécurité une femme, mère de 3 enfants, victime de violences graves.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.