Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > Première du documentaire NOIR COTON (Paris)

Première du documentaire NOIR COTON (Paris)

jeudi 24 septembre 2009

Organisateur(s)


Organisateur principal : la mare aux canards
Site internet : www.lamare.org

Autres organisateurs éventuels
Anatone
Les Engraineurs

Evènement


Date de début : 24/09/2009
Heure éventuelle : 20h15
Région et département : Seine Saint Denis (93) -> Région Ile de France
Ville (Si besoin) : Pantin

Description précise
Après La Double face de la monnaie,
La mare aux canards et Anatone ont le plaisir de vous inviter à la Première du documentaire :

NOIR COTON
réalisé par Julien Després et Jérôme Polidor
France – Burkina Faso – 54 min – HDV

Synopsis :
Noir coton est un voyage dans la région cotonnière du Burkina Faso. Au gré des rencontres avec paysans, agronomes, syndicalistes, représentants du monde agricole, le film expose les enjeux d’une agriculture basée sur l’exportation et son articulation avec la souveraineté alimentaire du pays.
Privatisation, OGM, culture bio, agro-écologie, relocalisation de la production industrielle, indépendance alimentaire… L’analyse de la filière coton permet de cerner les principaux enjeux sociaux et économiques d’un pays comme le Burkina Faso, et des liens avec les pays du Nord.

Le film a vocation à contribuer au débat primordial concernant la souveraineté alimentaire, dans les pays du Sahel, mais aussi partout ailleurs dans le monde.

Plus d’infos, bande annonce du film 

Jeudi 24 Septembre 2009 à 20h15
Au ciné 104 de Pantin
104, av. Jean Lolive
93500 Pantin
Métro 5 : Eglise de Pantin (à 2 min)

La projection sera suivie d’un débat avec l’équipe du film et d’un pot.
Inscription : Obligatoire
Mail d’inscription : noircoton@gmail.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.