Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > Rejoindre le conseil d’administration d’une association : pourquoi pas moi ? (...)

Rejoindre le conseil d’administration d’une association : pourquoi pas moi ? (Paris)

mardi 25 juin 2013

Concilier son expertise professionnelle et un engagement bénévole pas comme les autres.

Mardi 25 juin à 19h30 précises

Maison des ESSEC 70 rue Cortambert 75116 Paris (Métro Passy ou La Muette)

D’un côté, de nombreux professionnels aspirent à mettre leurs compétences au service de causes qui leur tiennent à cœur, sans pour autant changer de carrière. De l’autre, des associations recherchent pour leur Conseil d’Administration des personnes à la fois engagées et capables de les accompagner dans leur stratégie face aux défis économiques et sociaux.

Le rôle d’administrateur, souvent méconnu, permet d’apporter sa contribution dans les instances de décision d’une association, afin d’assurer sa pérennité économique et la mise en œuvre d’un projet social à fort impact. Cependant, comment devient-on administrateur ? Quelles compétences sont recherchées ? Quelles sont ses responsabilités ? Qu’en retire-t-on ? Comment trouver la structure dans laquelle s’impliquer ?

Ces questions, et bien d’autres encore, seront abordées lors de cette conférence organisée autour d’acteurs qui nous feront part de leurs expériences inspirantes. Venez découvrir comment vous engager autrement !

Astawabi DEMBELE animera la conférence autour de :
- Elise DEPECKER, Administratrice d’Asmae – Association Sœur Emmanuelle
- Viviane RAFFIN, Directrice de l’association La Halte
- André HOCHBERG, notamment Administrateur du Secours Populaire en Essonne et ancien Délégué Général de France Bénévolat


Voir en ligne : Inscription et information

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.