Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > Rencontre de réflexion collective « Conditions de travail et contrats de (...)

Rencontre de réflexion collective « Conditions de travail et contrats de travail dans les coopératives, mutuelles et associations » (Les Lilas -93)

jeudi 8 décembre 2011


Organisateur : Groupe de travail du Front de Gauche de l’Economie sociale et solidaire
Contact : Sylvie Mayer
Téléphone : 06 81 74 10 13
Date : 08/12/2011
Heure :20h30
Lieu : Région Ile de France - Seine Saint Denis (93) - Les Lilas
Proposition de rencontre de réflexion collective « Conditions de travail et contrats de travail dans les coopératives, mutuelles et associations »
Les conditions de travail dans le monde actuel ne cessent de se dégrader : réduction de personnel, accroissement des rythmes, évaluations individuelles de la performance et de la qualité. Les coopératives, mutuelles et associations échappent-elles à ce phénomène ?
Première idée : L’adhésion du (de la) salarié(e) aux objectifs de la structure :
- le pousse-t-il au militantisme ou à l’auto-exploitation ?
- empêche-t-il l’examen des conditions de travail en entreprise de l’ESS ?
Deuxième idée : Le contrat de travail qui organise une relation de subordination, la faiblesse des moyens, des subventions, l’instrumentalisation par les collectivités, la mise en dépendance comme sous-traitant, contradictoires au statut démocratique n’entraînent-ils pas des injonctions paradoxales auxquelles sont soumis tous ses acteurs (dirigeants comme d’exécution) d’où découle le « mal vivre » ?
Troisième idée : La formation des dirigeants comme des salariés aux modalités propres à l’ESS, l’importance de la relation personnelle dans les petites structures, les techniques d’organisations hiérarchiques, procédurières des actes de travail, l’efficacité de l’entreprise
- ne rendent-elles pas difficile une gouvernance démocratique ?
- ne nécessitent-elles pas l’abandon de fait des principes démocratiques et/ou la croissance quantitative de la structure ?
- ne rendent-elles pas difficiles les rapports au travail, entre direction et exécution, salariés et sociétaires, Instances Représentatives du Personnel (IRP) avec tous ?
Quatrième idée : Les besoins que le libéralisme n’assume pas parce qu’insuffisamment rentable, la recherche de méthode et d’outils pour développer l’auto-exploitation des salariés :
- n’amènent-ils pas le capitalisme à faire appel à l’ESS comme « voiture balai » ?
La souffrance existe dans ces rapports, chez tous ces acteurs, les salariés, les élus et les dirigeants.
- Comment l’ESS peut-elle apporter une réponse positive et de dépassement de la situation actuelle ?
- Comment porter nos éventuelles propositions dans le débat politique qui s’ouvre ?


Inscription : Obligatoire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.