Le media social et solidaire du travail et de l’emploi

Accueil > Agenda > Séminaire : « Comment et pourquoi l’action culturelle peut-elle être un outil (...)

Séminaire : « Comment et pourquoi l’action culturelle peut-elle être un outil dans l’accompagnement social d’un jeune ? » (Rennes)

mercredi 13 juin 2007

Les étudiants du Master 2 « Politiques et dispositifs d’insertion, médiation et prévention » du Collège Coopératif en Bretagne et de l’Université de Rennes 2, organisent un séminaire européen ayant pour thème :

« Comment et pourquoi l’action culturelle peut-elle être un outil dans l’accompagnement social d’un jeune ? »

A partir d’expériences françaises et européennes, il s’agira de comprendre ce qui se passe lorsque l’action culturelle devient un outil d’insertion, de médiation ou de prévention et comment les jeunes s’emparent de telles propositions et s’y impliquent.

Il est également intéressant de s’interroger sur les motivations des différents acteurs (artistes, référents sociaux, commanditaires, jeunes) et de mesurer les écarts entre les attentes des uns et des autres.

A cet effet, chercheurs et professionnels du travail social fortement impliqués sur ces questions se succéderont lors de cette journée d’étude : Hugues Bazin ( sociologue) ; Jean Hurstel (association « Banlieues d’Europe ») ; Gérald Méreuze et Lucie Cavey (« Tout Atout ») ; Ida Bocian (« Théâtre Station « Szamocin », Pologne) ; Adrienne Larue (« Larue et compagnie »), Benoît Gasnier (Compagnie « Théâtre à l’envers ») ; Raoul Diat (« Le frigo »), les associations « l’Age de la tortue » et « ATD quart-monde ».

Ce séminaire se tiendra le Mercredi 13 Juin, de 9h à 17h30, à la Maison de quartier de la Bellangerais, 5 B rue de Morbihan à Rennes.


Voir en ligne : Informations complémentaires et inscriptions ...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.