3000 emplois d’avenir sur 2 ans

Prestations et services à la personne
> 3000 emplois d’avenir sur 2 ans

Publié le vendredi 19 avril 2013

Les fédérations employeurs de l’aide à domicile s’engagent pour l’emploi avec les pouvoirs publics

Les 4 fédérations employeurs de la branche de l’aide à domicile regroupées au sein de l’USB - domicile ont signé le 4 avril 2013 avec Sylvia PINEL, ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme, et Benoît HAMON, ministre délégué chargé de l’Economie sociale et solidaire et de la Consommation, une convention visant à promouvoir les emplois d’avenir auprès de leurs adhérents et à les accompagner afin de favoriser le recrutement de 3 000 jeunes de moins de 25 ans sur deux ans.

Cette signature illustre la mobilisation des employeurs de la branche de l’aide, de l’accompagnement, des soins et des services à domicile sur
l’emploi des jeunes, l’accès à l’emploi et l’insertion. Elle s’intègre dans la continuité d’une politique volontariste de professionnalisation menée par la
branche depuis de nombreuses années pour qualifier les intervenants à domicile.

Par cette convention, l’USB - domicile s’engage dans une politique d’insertion ambitieuse des jeunes peu ou pas qualifiés pour notamment pourvoir à ses besoins de recrutement et les former à ses métiers d’avenir.

Cette démarche s’inscrit dans la continuité de l’accord cadre signé par l’Usgeres et bénéficiera de l’appui de l’OPCA de la Branche, Uniformation.

Cet engagement se traduira notamment par la mise en place de tutorat, la remise d’un passeport formation de la branche et une volonté affirmée de pérennisation de ces emplois. Si les recrutements via la formule des emplois d’avenir doivent principalement concerner les premières catégories d’emploi définies dans la convention collective (catégories A,B et C [1]), l’ambition du dispositif est de favoriser l’évolution vers les catégories supérieures [2] et les projets de carrière dans la branche.

Lors de la séance de signature, les représentants des 4 fédérations employeurs ont souligné que la réussite de cet engagement implique, de la part des pouvoirs publics, un soutien dans la reconnaissance de l’utilité sociale de nos métiers afin d’assurer la pérennité de nos emplois et
l’attractivité de notre branche professionnelle.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer


[1- catégorie A
 : agence à domicile, agent polyvalent, agent bureau, agent d’entretien
- catégorie B : employé à domicile, employé d’entretien, employé de bureau
- catégorie C : auxiliaire de vie sociale, aide médico-psychologique, aide-soignant, auxiliaire de puériculture, secrétaire, hôte(sse) d’accueil, aide-comptable.

[2echniciens intervention sociale et familiale, secrétaire de direction, assistant technique, secrétaire médical, chargé d’évaluation et de suivi social, éducateur de jeunes enfants, ergothérapeute, délégué à la tutelle, médiateur familial, assistant de direction, chargé de développement, comptable, responsable de secteur, conseiller technique.

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Florent Lebaigue (Union Nationale ADMR)

David Zeisler (Adessadomicile)

Manon Daffara (UNA)

Jean-Laurent Clochard (FNAAFP - CSF)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux