A Riom (63), les salariés de la Seita créent une association pour sauver 40 emplois

Autres activités de production, de distribution et de consommation
> A Riom (63), les salariés de la Seita créent une association pour sauver 40 emplois

Publié le jeudi 19 octobre 2017

Une partie des salariés de la Seita de Riom travaillent sur un projet de Scop. Il pourrait sauver une quarantaine d’emplois. Mais il faut pour cela qu’Impérial Tabacco accepte de louer une partie de ses locaux et de son matériel.

Une quarantaine de salariés de la Seita s’est réunie en assemblée générale, mardi matin, à Riom dans le Puy-de-Dôme. Ils souhaitent constituer une association pour la conservation de la filière tabacole française. Son objectif : créer une Scop des tabacs de Riom, une société coopérative et participative.

Cela leur permettrait de sauvegarder quelques emplois sur les 239 et de conserver la dernière usine française de fabrication de tabac. Une usine que le groupe Imperial Tabacco a décidé de délocaliser, en Pologne, en novembre dernier.


Voir en ligne : France Info du 29/08/17 par D.Cros

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux