AG de Ress Solidaires, ESUS râté pour Finacoop et effectifs élastiques dans les entreprises

Editorial du 05 décembre 2016

Editoriaux des lettres d’information hebdomadaires
> AG de Ress Solidaires, ESUS râté pour Finacoop et effectifs élastiques dans les entreprises

Publié le lundi 5 décembre 2016

Note de l'article

Les administrateurs de Ressources Solidaires ont arrêté la date de l’assemblée générale. Rendez-vous le 05 janvier 2017 à 18h00 dans les locaux de l’EMI-CFD à Paris (20ième). Outre l’aspect statutaire des différents comptes à rendre aux adhérents, il y aura un temps de débat avec des invités de l’ESS. La campagne pour les présidentielles sera proche et il faut y aller ensemble pour que la dynamique enclenchée continue et s’amplifie. Ceci dit, comme annoncé la semaine dernière, nous vous invitons à soutenir Ress Solidaires comme nous le faisons pour l’ESS depuis des années ! Petit ou grand, tout le monde a sa place pour s’exprimer ici, nous l’avons prouvé à maintes reprises...

ALORS REJOIGNEZ NOUS ET SOUTENEZ VOTRE MEDIA !

PNG - 4.1 ko


Ils y ont cru... Et puis... Pfff... Non en fait... Ils pensaient l’avoir gagné au prix de travail juridique et de sueur... Et puis... Le courrier qui dit "non"... Finacoop pensait être le 1er cabinet d’expertise comptable à avoir l’agrément ESUS, ils s’étaient battus contre l’ordre des experts comptables et l’administration leur a refusé l’agrément. Ce qui semble arriver à nos amis de Finacoop, ce sont des interprétations différentes par l’administration des textes réglementaires, y compris, selon Finacoop, en contradiction avec la loi de 2014... imbroglio, incompréhension, lecture rapide, ... Espérons que leur ténacité à prouver la possibilité de faire différemment puisse de nouveau s’exprimer !
François Longérinas est gérant de la SCOP EMI-CFD. Nous l’avons interrogé sur la création de la SCOP, mais aussi sur la loi sur la formation (et ses conséquences) et la promotion des SCOP. A lire pour découvrir et comprendre !

On a déjà posé ici nos interrogations sur les ambiguïtés des services civiques. Le décret expliquant le calcul pour le seuil obligatoire concernant l’application du guide d’amélioration continue des bonnes pratiques des entreprises de l’ESS ne nous rassure pas. En effet, il est précisé que "pour l’appréciation de ce seuil, le décret ajoute à l’effectif salarié, le nombre de volontaires du service civique présents dans l’entreprise, à due proportion de leur temps de présence". Alors, relèvent ils du code du travail quand il le faut, ou pas, ou partiellement, ... ? Certes, des réseaux ou associations "gérant" beaucoup de services civiques appliquent un réel "bon management" de ce dispositif et la reconnaissance de ces efforts doit être notée quelque part.

Bonne lecture !
Bonne semaines !


Voir en ligne : Retrouvez la lettre d’information hebdomadaire de Ressources Solidaires

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

1 vote
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux