Accord entre l’Etat, la Cnaf et Pôle emploi pour développer les "crèches à vocation d’insertion professionnelle"

Chômage
> Accord entre l’Etat, la Cnaf et Pôle emploi pour développer les "crèches à vocation d’insertion professionnelle"

Publié le mardi 14 juin 2016

La Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) et Pôle emploi ont signé, avec pas moins de trois ministres (Affaires Sociales, Travail et Familles et Enfance), un accord et une charte relatifs aux "crèches à vocation d’insertion professionnelle". Les crèches VIP - l’acronyme peut surprendre - s’adressent aux parents d’enfants de moins de trois ans "en recherche d’emploi [et qui] sont actuellement pénalisés dans leurs démarches d’insertion professionnelle". Elles visent même plus particulièrement les familles monoparentales, souvent très fragilisées.
Des engagements réciproques

En l’occurrence, l’idée directrice n’est pas de créer des structures nouvelles et spécifiques, mais d’obtenir l’adhésion à la charte de crèches existantes. L’objectif affiché est d’atteindre, dès 2016, un total de cent établissements d’accueil du jeune enfant (Eaje) adhérents à la charte.

Pour obtenir le label VIP, les établissements intéressés doivent s’engager à accueillir au moins 30% d’enfants de moins de trois ans "dont les parents sont demandeurs d’emploi, volontaires pour s’engager dans une recherche intensive". Le repérage et l’orientation des parents concernés vers les crèches VIP se font sur proposition de Pôle emploi, de l’Eaje ou de tout autre "acteur ayant repéré un besoin, notamment les associations d’accompagnement social, à l’instar des centres d’hébergement et de réinsertion sociale". Il est précisé que le ou les parents concernés bénéficient de la modalité d’accompagnement global de Pôle emploi, "qui permet un suivi professionnel intensif, joint à un suivi social". Les engagements réciproques du ou des parents, de l’Eaje et de Pôle emploi sont concrétisés par la signature d’un "contrat", conclu pour une durée de six mois, renouvelable après bilan dans la limite de douze mois.


Voir en ligne : Localtis du 13/06/16 par Jean-Noël Escudié

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux