Agenda social : La CFTC dans un esprit de fermeté constructive

Confédération Française des Travailleurs Chrétiens
> Agenda social : La CFTC dans un esprit de fermeté constructive

Publié le mercredi 10 septembre 2014

Dans un contexte économique et social difficile, les partenaires sociaux se retrouvent aujourd’hui pour établir l’agenda social de l’année à venir. Pour la CFTC, le dialogue social existe et l’emploi est sa priorité. C’est pour cette raison qu’elle abordera cette rencontre dans un esprit de fermeté constructive.

Concernant l’agenda 2013/2014, la CFTC déplore que le comité de suivi de l’ANI du 11 janvier 2008 sur la « modernisation du marché du travail », incluant les ruptures conventionnelles, soit resté lettre morte. Elle souhaite à minima la mise en place d’un groupe de travail.

Comme pour les années précédentes, l’élaboration de ce programme de travail doit tenir compte de la feuille de route gouvernementale. Néanmoins, il est primordial pour la CFTC que les partenaires sociaux fixent, en toute indépendance, leurs priorités en matière de négociations sociales.

Concernant l’emploi :
- La CFTC est favorable à l’ouverture d’une nouvelle négociation pour les jeunes, après la présentation de l’évaluation des ANI jeunes.
- Face au chômage de longue durée qui continue sa progression, la CFTC estime urgent de prendre en compte deux situations : les demandeurs d’emploi qui vont arriver en fin de droits et ceux qui sont déjà en fin de droits.

Concernant la durée effective du travail (35 heures), la CFTC considère qu’il n’y a pas lieu d’ouvrir une négociation.

Enfin, le gouvernement demande aux partenaires sociaux de se pencher sur l’amélioration de la qualité du dialogue social dans les entreprises. La CFTC veillera, lors de cette négociation, à ce que chaque salarié puisse disposer d’une réelle représentation à travers une instance. Elle traitera également de la valorisation des parcours des élus et représentants syndicaux, grands oubliés des 21 réunions qui se sont tenues entre 2009 et 2012. Il conviendra aussi, pour la CFTC, de traiter de la discrimination syndicale.

Enfin, la CFTC rappellera qu’elle prône depuis plusieurs années la création comité paritaire permanent du dialogue social composé de représentants des salariés et des entreprises. Cette instance permettrait d’organiser en commun les travaux, d’en évaluer les résultats et si besoin d’en corriger les effets ; elle permettrait, également, de jeter les bases d’un dialogue social franc, sincère et respectueux de tous les interlocuteurs.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Laetitia Barthelemy (CFTC)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux