Allègement des cotisations sociales patronales : un bilan difficile à établir

Politique de l’emploi
> Allègement des cotisations sociales patronales : un bilan difficile à établir

Publié le mercredi 23 août 2017

Depuis 25 ans, la politique d’allégement des cotisations sociales patronales sur les bas salaires constitue l’un des axes majeurs de la lutte contre le chômage. Le Comité de suivi et d’évaluation des aides publiques aux entreprises et des engagements (Cosapee) consacre son premier rapport à ces exonérations et à leur impact sur l’emploi, les salaires et l’appareil productif.

Un coût élevé pour les finances publiques

La politique de réduction des cotisations patronales sur les bas salaires a été initiée en 1993 et poursuivie régulièrement jusqu’au Pacte de responsabilité et de solidarité. En 1993, l’objectif était de baisser le coût du travail pour les rémunérations autour du Smic sans affecter le pouvoir d’achat des salariés afin de lutter contre le chômage des peu qualifiés. De 1998 à 2005, de nouvelles exonérations ont été accordées pour compenser la mise en place de la réduction du temps de travail. Depuis 2005, de nombreuses mesures ont réduit encore les cotisations patronales.


Voir en ligne : Vie publique du 18/08/17

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux