Allocations familiales : une occasion râtée d’engager une réforme juste

Fédération des Mutuelles de France
> Allocations familiales : une occasion râtée d’engager une réforme juste

Publié le mardi 4 juin 2013

Le gouvernement vient d’annoncer la baisse du plafonnement du quotient familial pour
financer la branche famille de la Sécurité sociale.

Si, comme le gouvernement l’a annoncé, il s’agissait de renforcer la solidarité entre les
familles, cette mesure mériterait d’être soutenue. Mais il ne s’agit pas de solidarité. Les
familles les plus aisées verront leur pouvoir d’achat amputé sans que les familles les plus
modestes ou que les jeunes ne reçoivent un euro de plus.

La branche famille est actuellement financée en totalité par les cotisations sociales des
employeurs. En renvoyant une partie du financement sur l’impôt sur le revenu, il est procédé à
un nouveau transfert des entreprises sur les ménages.

Alors que les entreprises ont déjà reçu des dizaines de milliards d’euros pour des résultats
économiques contestables et que les ménages ont connu dans le même temps des pertes de
pouvoir d’achat, cette mesure ne peut qu’aggraver un peu plus la situation.

La protection sociale mérite mieux qu’une réforme purement comptable.
C’est pourquoi les Mutuelles de France demandent qu’un grand débat sur la nécessaire
réforme du financement de la protection sociale soit organisé rapidement.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Alizé Liesa (Fédération Mutuelles de France)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux