Amazon invoque la Constitution américaine pour empêcher la justice de faire parler son IA Alexa, témoin d’un meurtre

Revue de presse de Ess toujours plus net
> Amazon invoque la Constitution américaine pour empêcher la justice de faire parler son IA Alexa, témoin d’un meurtre

Publié le mardi 28 février 2017

Amazon aura fini par brandir le 17 février le premier amendement de la Constitution américaine. L’entreprise refuse de laisser la justice accéder aux données d’un Echo Dot dans le cadre d’une affaire de meurtre débutée en novembre 2015.

Amazon persiste et signe : il faudra de sacrées bonnes raisons à la justice pour forcer Alexa à parler.

Le géant du commerce en ligne a en effet refusé de transmettre aux procureurs de l’Arkansas les transcriptions vocales de l’Echo Dot de l’un de ses utilisateurs mis en cause dans une enquête pour meurtre. Celle-ci porte sur le potentiel assassinat d’un ancien agent de la police de l’État de Géorgie, Victor Collins, survenu en novembre 2015.


Voir en ligne : Mashable du 24/02/17 par Lhadi Messaouden

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’ESS toujours plus NET(te) !

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux