Appel à candidatures : Lancement d’une formation certifiante à l’accompagnement sensuel et l’assistance sexuelle des personnes en situation de handicap

Association des Paralysés de France
> Appel à candidatures : Lancement d’une formation certifiante à l’accompagnement sensuel et l’assistance sexuelle des personnes en situation de handicap

Publié le mercredi 17 février 2016

Les associations CH(s)OSE et Corps Solidaires lancent une formation à l’accompagnement sensuel et l’assistance sexuelle des personnes en situation de handicap. Cette formation, la première certifiante en France, compte 100 heures d’enseignements répartis sur une dizaine de mois. A l’issue de cette formation, les participant-e-s seront formés à l’assistance sexuelle qui vise à prodiguer une attention sensuelle, érotique et/ou sexuelle à une personne en situation de handicap n’ayant pas accès à son corps, ou à permettre – à leur demande – l’acte sexuel à deux personnes qui ne peuvent l’accomplir sans aide.

Les inscriptions à cette formation sont désormais ouvertes, les personnes souhaitant y participer peuvent prendre contact par mail avec CH(s)OSE et Corps Solidaires.

Cette formation certifiante permettra aux participant-e-s d’acquérir des connaissances sur les situations de handicap, des éléments de sexologie spécialisée, des informations juridiques, de mener une réflexion éthique et de développer des compétences en approches sensuelles et habiletés sexo-corporelles.

Dispensée de juin 2016 au printemps 2017, la formation débutera par un week-end préalable les 18 et 19 juin à Paris ; deux séminaires de trois jours en Ile-de-France ou en région Centre ; et un séminaire de quatre jours menant à la certification.

Le programme compte 100 heures d’enseignements volontairement répartis sur 10 à 12 mois et est assuré par des assistant-e-s sexuel-le-s certifié-e-s de l’association suisse Corps Solidaires, des professionnels de sexologie, de psychologie et d’éthique.

A l’issue de cette formation, les futurs accompagnant-e-s sexuel-le-s dûment formés pourront accompagner les adultes ou les couples bénéficiaires à découvrir leur corps sexué, au service de leur autonomie.

Les critères d’admission à la formation sont les suivants :
- être âgé-e de 25 ans minimum ;
- avoir une santé compatible avec l’activité ;
- être autonome sur le plan financier ;
- avoir un équilibre satisfaisant dans sa vie personnelle et sexuelle ;
- avoir parlé de ce projet à son conjoint-e pour ceux et celles en couple.

Avec cette formation, les associations CH(s)OSE et Corps Solidaires souhaitent apporter des réponses concrètes et adéquates à toutes les personnes en situation de handicap privés d’accessibilité au plaisir corporel sexué.

A propos de CH(s)OSE :

CH(s)OSE ou « Collectif Handicap et Sexualité OSE » a été créée en janvier 2011 à l’initiative du Collectif Handicaps et Sexualités, co-fondée par des militants individuels et des personnes morales dont l’APF, l’AFM, la CHA et le GIHP. Basée à Paris, CH(s)OSE milite pour un droit effectif à une vie affective, sentimentale et sexuelle des personnes en situation de handicap. Elle interpelle régulièrement les politiques et législateurs français en vue de la création de services d’accompagnement sexuel faisant appel à des assistants sexuels, dûment formés.

A propos de Corps Solidaires :

Corps Solidaires ou Association suisse romande Assistance Sexuelle et Handicaps, a pour but de promouvoir cette pratique dans l’espace francophone (Suisse romande, France, Belgique…). Ses membres cofondateurs ont été certifiés en assistance sexuelle en 2009 grâce à l’association SEHP (SExualités et Handicaps Pluriels), dont ils sont indépendants. Dans ce cadre, ils ont reçu la transmission de la pratique par Lorenzo Fumagali, assistant sexuel exerçant en Suisse alémanique, lui-même formé par Nina de Vries au sein de l’Institut Handicap et Sexualité de Zurich il y a une douzaine d’années.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

Messages

  • Bonjour,

    Nous avons hésité à faire paraître ce communiqué reçu par l’Association des Paralysés de France.
    Notre questionnement n’est pas sur la nécessaire question à se poser de la probable souffrance ressentie par les personnes en situation de handicap à qui l’on ne permet pas de vivre des sensations comme tout le monde.
    Nous avons d’ailleurs relayé les différentes positions sur le sujet.

    Mais le lancement d’une campagne de recrutement pour une formation pourrait être mal perçue par nos lecteurs.

    Vu l’enjeu pour les personnes en situation de handicap, et au regard de la confiance que nous avons en l’APF, nous avons décidé de le faire paraître et d’ouvrir un espace dédié sur notre forum, pour recevoir vos éventuels ressentis (La partie commentaire ici sert aussi à cela).

    La rubrique sur le sujet est ici...

    Merci de mesurer vos propos, les commentaires et le forum est modéré dans tous les cas.

    Ressources Solidaires

  • Bonjour, je ne comprend pas pourquoi il est dit que "cette formation se dit être la première certifiante en France" ? La loi n’autorise pas ce genre de pratique, comment peut-elle être reconnue ? Aussi une autre association française (APPAS) forme également des assistants depuis mars 2015 ....
    Pouvez-vous me donner plus de précision ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

William Bastel (APF)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux