Appel aux compétences de la jeunesse pour l’économie sociale et solidaire !

Editorial de la lettre d’information du 22 mai 2013

Editoriaux des lettres d’information hebdomadaires
> Appel aux compétences de la jeunesse pour l’économie sociale et solidaire !

Publié le lundi 20 mai 2013

La pluie s’éloigne (si si, croyons le), mais le brouillard sur l’emploi persiste. Difficile pour les chercheurs d’emploi de trouver des offres sur un marché qui se contracte tellement qu’il en devient transparent. Mais difficile aussi de rendre lisible les offres qui existent chez les recruteurs. Toutes les initiatives sont donc intéressantes. Et pour parler de celles qui nous sont proches, notez dans vos agendas que le programme Jeun’ESS organise, le 13 juin prochain au CIDJ de Paris, un Forum emploi visant à mettre en lien des jeunes et des recruteurs autour d’offres de recrutement concrètes dans le secteur de l’économie sociale et solidaire.

JPEG - 38.1 ko

[Les recruteurs sont invités à tenir un stand (selon modalités) et sinon, à nous faire remonter leurs offres de stages et d’emploi->http://www.ressources-solidaires.org/Partenariat-Ressources-Solidaires-Forum-Jeun-ESS-Accelerateur-d-emploi-pour-les-jeunes].

Toujours pour les plus jeunes, la Mutualité Française, acteur de protection sociale au sens large (et donc de promotion de la santé), a mis en place une action pour parler de sexualité, de contraception et de discrimination aux jeunes sur un ton décalé. Outil ? Le théâtre forum, qui a fait ses preuves pour aborder des sujets délicats d’une autre façon. A consommer sans modération, et à dupliquer !

La Fonda apporte sa pierre (de réflexion) à la future loi cadre sur l’ESS en rédigeant une note pédagogique et appuyée sur ce qui semble se profiler dans la future loi d’orientation en discussion. S’appuyant sur une volonté de "clarté et à la simplicité du cadre législatif de l’ESS", elle nous livre une analyse complète, critique (dans le bon sens) et à la hauteur des enjeux. A lire, relire, apprendre par coeur et surtout, débattre...
La CGSCOP nous livre les résultats 2012 du mouvement de création des entreprises en SCOP. Sous les feux de la rampe depuis l’arrivée du PS au pouvoir, sous les feux de l’actualité par les conflits locaux et les volontés des salariés à utiliser l’outil "reprise en scop" (Fralib, Goodyear, Myferrylink, ...), le bilan 2012 est bon, dans un contexte que l’on sait difficile économiquement et fragile socialement. "248 nouvelles Sociétés coopératives et participatives ont vu le jour en 2012 pour atteindre au total 2 165 coopératives salariant 43 860 co-entrepreneurs. Point très positif à noter, le taux de pérennisation est meilleur : "parmi les Scop créées il y a trois ans, 82,5 % poursuivent aujourd’hui leur activité (contre 66 % pour les entreprises françaises – Insee), ce qui est également le cas de 66,1 % de celles âgées de cinq ans, contre un taux de pérennité à 5 ans de 50 % pour les entreprises françaises". Bravo aux coopérateurs !

Sur le front de l’emploi, même si le mois de Mai était un vrai gruyère, on notera le vote du Sénat sur le projet de loi relatif à la sécurisation de l’emploi, transcription de l’accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013. Ce projet de loi a fait beaucoup de remous, partout. Pour Michel Sapin, ministre du Travail, il s’agit "du texte le plus ambitieux sur ces questions de marché du travail depuis 1968".
Et si vous unifiez votre souhait d’activité entrepreneuriale, votre goût pour les produits biologiques et la volonté de travailler différemment ? C’est le projet que vous propose Biocoop en rejoignant les entrepreneurs du réseau.

Vous le savez, à Ressources Solidaires, on promeut les logiciels libres. Parce qu’ils permettent le développement des outils et des pratiques informatiques de façon horizontale, et reposent sur un esprit de communauté que nous saluons et apprécions. Et puis, parce que l’internet et l’informatique ne seraient pas ce qu’ils sont si chacun ne pouvait y mettre son grain de sel. Loin des stéréotypes du "jeune chevelu dans le noir de sa chambre", les logiciels libres sont de vraies et bonnes alternatives aux logiciels propriétaires. Connaître leur culture et leur histoire vous permettra de mieux les comprendre et probablement, de les utiliser rapidement et tous les jours. Merci à Framasoft pour cet e-book...

Bonne semaine !


Voir en ligne : Retrouvez la lettre d’information hebdomadaire de Ressources Solidaires...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux