Après le greenwashing, le socialwashing ?

Emploi, ressources humaines, insertion et création d’entreprises
> Après le greenwashing, le socialwashing ?

Publié le mercredi 30 septembre 2015

Note de l'article

L’entrepreneuriat social ne doit pas être à l’économie sociale et solidaire ce que le développement durable est aujourd’hui à l’écologie : une version édulcorée, vidée de ses valeurs sociales et au final, compatible avec le « business as usual ».

Tous les indicateurs le prouvent, nous ne savons pas créer de la croissance sans puiser dans le stock de ressources naturelles, et donc sans contribuer à la destruction écologique. Il n’y a jamais eu découplage entre l’évolution du produit intérieur brut et celle des émissions de gaz à effets de serre. Les faits sont têtus.

Il est donc insensé de prétendre qu’on pourrait traverser la crise climatique sans changer radicalement nos modes de production et de consommation. Le développement durable, qui élude la question de nos modes de vie et fantasme une sortie de crise compatible avec la marche des affaires par la magie de la technique est du point de vue écologique une mystification absolue.


Voir en ligne : Libération du 04/09/15 par Jean-Marc Gancille et Alexandra Siarri

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

1 vote
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux