"Avec le contrat de génération, le gouvernement a limité en partie ces effets d’aubaine"

Le Monde du 23/01/13 par Mathilde Cousin

Politique de l’emploi
> "Avec le contrat de génération, le gouvernement a limité en partie ces effets d’aubaine"

Publié le jeudi 24 janvier 2013

Les députés ont examiné, mardi 15 et mercredi 16 janvier, le contrat de génération, avant un vote qui doit intervenir le 23 janvier. Eric Heyer, économiste à l’Office français des conjonctures économiques (OFCE), revient sur les emplois-jeunes de Martine Aubry et le contrat-jeune de François Fillon, deux mesures visant à intégrer cette population sur le marché de l’emploi.

Les emplois-jeunes de Martine Aubry et le contrat-jeune de François Fillon ont-ils atteints leur cible ?

Eric Heyer : L’objectif des emplois-jeunes, c’était la création de 350 000 emplois. S’il y a bien eu 350 000 jeunes qui sont passés par cette mesure, il n’y a eu qu’un peu plus de 200 000 emplois créés. Il y a eu des effets, parce que ces emplois aidés ont été signés dans le secteur non marchand, où l’effet d’aubaine n’existe pas. Le problème, c’est qu’à l’époque il y avait déjà des créations d’emploi.


Voir en ligne : La suite de l’article par ici...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux