Bonne année 2009 ?

Publié le mercredi 28 janvier 2009

Le mouvement associatif doit, dès ce début d’année, relever un grand nombre de défis qui vont démontrer sa solidité, sa solidarité et sa compétence à mettre en place des réponses cohérentes aux problèmes posés par la crise traversée actuellement par l’ensemble de nos concitoyens.

C’est dans ce contexte un brin morose, pardonnez moi l’euphémisme, que nous célébrons la centième édition de notre lettre d’information, évènement mineur, certes, mais qui témoigne de notre volonté, depuis la première édition, de vous informer sur nos actions, nos prises de positions et notre actualité. Ce rendez-vous bimensuel est, nous l’espérons, une caisse de résonance des grands débats qui traversent le mouvement associatif. Nous espérons aussi que vous prenez autant de plaisir à la lire que nous en prenons à l’écrire. Pour cette centième édition, et pour continuer à coller au plus près à l’actualité, nous vous proposons de faire un point sur la prochaine Conférence nationale de la vie associative, si elle a lieu, en nous focalisant sur les trois grands axes qui s’étaient dégagés lors de la première édition.

Premier volet aujourd’hui avec le dialogue civil en France, et la place du mouvement associatif au sein de celui ci. A partir d’un bilan de la première conférence et des mesures qui ont été, ou non, mises en places, nous avons choisi de donner la parole à trois grands témoins et acteur du dialogue civil :
- José Cambou, l’une des rapporteures du CNVA sur le rapport n°1 (Dialogue civil) au cours de la première conférence de la vie associative en 2006. Elle est également représentante de France Nature Environnement (FNE) au Grenelle de l’environnement et Présidente de la CPCA Midi-Pyrénées ;
- Jean-Marc Roirant, Président du groupe des associations au conseil économique, social et environnemental, rapporteur de la communication « pour un statut de l’association européenne » ;
- Alain Cordesse, Président de l’USGERES.

Tous trois apportent des éclairages sur ce que devraient être le rôle et la place du mouvement associatif et des acteurs de l’économie sociale dans le dialogue civil, et je les remercie pour leurs contributions. Ils soulignent la cohérence de nos attentes pour la deuxième conférence, que vous trouverez aussi également dans cette lettre.

Qu’il me soit permis enfin de vous présenter, en mon nom et en celui de toute l’équipe de la CPCA, nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année. Active, attentive et toujours aussi diverse, la vie associative repose plus que jamais sur nos efforts à tous. La préserver et la défendre sera, comme par le passé, notre principal mot d’ordre en 2009.

Jacques Henrard, Président de la CPCA

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Marie Lamy (CPCA)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux