Bruxelles met la pression sur Google

Revue de presse de Ess toujours plus net
> Bruxelles met la pression sur Google

Publié le vendredi 3 janvier 2014

Bruxelles rejette les propositions de Google pour corriger son abus de position dominante.

Changement de ton à Bruxelles. Longtemps conciliante, la Commission européenne semble avoir épuisé sa patience avec la firme de Mountain View et la menace implicitement d’une lourde sanction. C’est ce qui ressort de la mise au point vendredi de Joaquin Almunia à propos des propositions faites par le groupe américain pour répondre aux accusations d’abus de position dominante.

« La dernière proposition telle qu’elle a été présentée par Google en octobre (...) n’est pas acceptable dans le sens où elle n’apaise pas nos inquiétudes par rapport à la concurrence », a expliqué le commissaire européen à la concurrence sur une chaîne de radio espagnole. Une façon d’annoncer des sanctions à venir ? « Il reste peu de temps mais la balle est encore dans le camp de Google. Mais sous peu, elle reviendra ici et il faudra alors prendre une décision », a-t-il répondu.


Voir en ligne : Les Echos du 20/12/13 par Renaud Honoré

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’ESS toujours plus NET(te) !

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux