Camp de Calais : l’Etat doit prendre ses responsabilités !

Solidarité Laïque
> Camp de Calais : l’Etat doit prendre ses responsabilités !

Publié le mardi 9 février 2016

Dans le camp de Calais, rien n’est conforme au droit commun français ou au droit international. A L’occasion de l’inauguration, samedi, de l’Ecole Laïque du Chemin des Dunes, nous appelons l’Etat à prendre ses responsabilités.

AU PAYS DES DROITS HUMAINS, ON BAFOUE LES DROITS DE L’ENFANT

Depuis l’été 2015, le nombre de migrants qui arrivent à Calais va croissant, parmi lesquels de nombreux enfants. La France a ratifié la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) et se doit donc de réagir pour protéger chacun d’entre eux.

L’ECOLE LAÏQUE DU CHEMIN DES DUNES : UNE SOLUTION SEULEMENT PROVISOIRE

Avec le projet de l’Ecole Laïque du Chemin des Dunes, nous répondons à l’urgence de la situation pour que chacun puisse apprendre et partager un temps d’échanges et de vie sociale. Pour autant, ce n’est pas une solution suffisante et il revient aux pouvoirs publics nationaux et locaux de prendre leurs responsabilités.

POUR LA SCOLARISATION DES MIGRANTS DANS LE SYSTÈME DE DROIT COMMUN !

Nous rappelons que les obligations relatives à l’inscription des enfants à l’école relèvent des instances prévues par le Code de l’éducation : le maire, sous la responsabilité du préfet, doit ainsi se charger d’inscrire les enfants de moins de 16 ans habitant sur sa commune. En ce qui concerne le secondaire, cette tâche revient au vice-rectorat.

UN DÉFI POUR L’ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE

Le Code de l’éducation atteste également que l’école doit mettre en place les moyens nécessaires pour accueillir les enfants allophones qui vivent sur son territoire. Une circulaire de 2012 sur le sujet prévoit des évaluations pour les orienter dans des dispositifs pédagogiques adaptés (classe traditionnelle ou UPE2A. C’est le principe même de l’éducation inclusive !

REPÉRER LES MINEURS ISOLÉS ÉTRANGERS POUR LES METTRE À L’ABRI

Parmi les enfants présents sur le camp, bon nombre d’entre eux sont arrivés seuls sur notre territoire. Il revient au Conseil départemental de les mettre à l’abri et de les intégrer au dispositif de l’aide sociale à l’enfance.

UNE ÉQUATION COMPLEXE QUI DOIT SE RÉSOUDRE TOUS ENSEMBLE

Le droit commun doit s’appliquer à TOUS les enfants, quel que soient leur lieu de vie ou encore leur nationalité. Nous appelons les pouvoirs publics nationaux et locaux à se mettre en conformité avec le droit. Nous leur proposons également, avec tous les acteurs qui se réunissent demain pour l’inauguration de l’Ecole Laïque du Chemin des Dunes, d’ouvrir le dialogue pour trouver ensemble une solution à cette situation.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Laurence Bernabeu (Solidarité Laïque)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux