Carrière des séniors : 8 vérités à dire

Recrutement / Recherche / Employabilité
> Carrière des séniors : 8 vérités à dire

Publié le jeudi 2 janvier 2014

Pour Pascal Ravily, DRH des champagnes Mumm et Perrier-Jouët, les séniors doivent se poser les vraies questions pour bâtir une 3ème, voire une 4ème carrière. Des idées qui vont à l’encontre de l’empathie habituelle vis-à-vis des séniors.

Réagissant à notre article Cadre sénior : trois dispositifs sous-utilisés, Pascal Ravily, DRH en charge des champagnes Mumm et Perrier-Jouët au sein du groupe Pernod-Ricard, a fait des constats qui vont en « contrepoint de l’empathie habituelle vis-à-vis des séniors ». Ainsi, explique t-il, les séniors doivent se poser de vraies questions, car ils n’ont pas qu’une deuxième carrière à bâtir, mais une 3ème, voire une 4ème. Ils ont délaissé les entretiens annuels, le plan de formation et ne se posent pas de question sur le rapport rémunération-contribution, à savoir répondre à cette interrogation : un sénior à 70 000 / 80 000 euros par an fait-il le poids face à deux jeunes de 35 ans à 35 000 euros par an ? Selon lui, il y aurait huit vérités à dire concernant les séniors :

1 – Les séniors ne profitent pas de l’entretien de mi-carrière. Il est vrai que l’entretien de mi-carrière est un échec, mais les séniors ne s’en saisissent pas. Or ils sont fragilisés : c’est à eux de se prendre en main sur ce sujet.


Voir en ligne : Cadres et Dirigeants du 03/12/13 par Sophie Lhameen

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux