Centre d’études de l’emploi : la fin du travail ?

Les acteurs de l’emploi et des ressources humaines
> Centre d’études de l’emploi : la fin du travail ?

Publié le mardi 15 octobre 2013

« Nous avons ouvert le gigantesque chantier de la sécurisation des parcours et des transitions, c’est une politique d’emploi pour le XXIe siècle. Je compte sur vous, chercheurs, experts, acteurs pour l’éclairer et la guider. » C’est avec ces mots que Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, s’est adressé le 19 septembre au public réuni pour le colloque « Quand l’entreprise forme, quand la formation sécurise ». Le ministre a aussi rappelé que l’articulation entre recherches et action politique, toujours complexe, se synchronise sur le temps long.

Ainsi en va-t-il de la réflexion sur la sécurisation des parcours professionnels, aujourd’hui au centre des arènes politiques et syndicales, enrichie d’une lente maturation dans les laboratoires et centres de recherches en économie, sociologie ou droit du travail. Et pourtant, au moment même où le ministre prononce ces mots, le Centre d’études de l’emploi (CEE), institution chargée d’éclairer les pouvoirs publics sur les questions du travail et de l’emploi, se voit menacé de démantèlement. Quelle raison absurde conduit à une telle contradiction entre les priorités affichées et les actes ?


Voir en ligne : Libération du 10/10/13

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux