Cette coopérative parisienne pourrait changer la vie des livreurs à vélo

Autres activités de production, de distribution et de consommation
> Cette coopérative parisienne pourrait changer la vie des livreurs à vélo

Publié le mercredi 5 octobre 2016

A l’initiative d’une élue Parti de Gauche, la ville de Paris va appuyer la création d’une coopérative permettant aux coursiers auto-entrepreneurs de mieux faire valoir leurs droits face aux plate-formes de livraisons de repas.

Après Amazon et ses livraisons en une heure, après Uber et sa concurrence avec les taxis parisiens, c’est au tour des coursiers à vélo, victimes cet été de la chute de deux importantes plateformes de livraisons de repas (Take Eat Easy et Toktoktok), de trouver le soutien des élus parisiens.

Ces livreurs sont des auto-entrepreneurs et pour Danielle Simonnet, conseillère de Paris et coordinatrice du Parti de Gauche, il est urgent de les aider. Ceux qui travaillaient pour les plateformes de livraison ayant mis la clé sous la porte n’ont pas été payés. Or, de par leur statut, ils ne peuvent bénéficier d’aucune assistance. Et, en cas d’accident, la plateforme les "déconnecte", les privant de tout revenu pendant plusieurs semaines.


Voir en ligne : BFMTV du 27/09/16 par Pascal Samama

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux