Choisir son café : de l’esclavagisme du XVIIe au commerce équitable moderne

Commerce équitable / Responsable
> Choisir son café : de l’esclavagisme du XVIIe au commerce équitable moderne

Publié le mardi 24 février 2015

Entre 1,5 et 2 milliards de tasses de café sont bues par jour soient quelques milliers de tasses bues par seconde. Le café c’est toujours et tout le temps. Mais pour le choisir, c’est une autre paire de manches. Surtout lorsque l’on sait qu’il est le fruit d’un marché juteux souvent abominable et trop peu rédempteur…

Le Café, une sombre histoire

Débarqué au XVIIe en Europe et popularisé au XVIIIe siècle à la cour de Louis XV, le café est très vite devenu un produit à fort potentiel marchand. En Europe les Hollandais se lancent les premiers dans la commercialisation. Les Français succombent rapidement au charme de la boisson chaude. Les conquêtes coloniales des XVIIIe et XIXe siècles couplées à l’esclavagisme laisseront des traces indélébiles sur son histoire.

En France, l’abolition de l’esclavage de 1848 libère plus de 250 000 esclaves, participant à la production de café sur les anciennes terres coloniales. Le Brésil, poussé par la colonisation portugaise, devient au cours du XXe siècle le premier pays exportateur de café.


Voir en ligne : Biolaune du 10/01/15

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux