Communiqué du Réseau des Territoires pour l’Economie Sociale sur les emplois d’avenir

Réseau des Territoires pour l’Economie Sociale
> Communiqué du Réseau des Territoires pour l’Economie Sociale sur les emplois d’avenir

Publié le jeudi 27 septembre 2012

Le conseil des ministres du 29 août dernier a mis en lumière le projet de loi visant la création d’emplois d’avenir.

Le RTES (Réseau de collectivités territoriales soutenant le développement d’une Economie
Solidaire) salue les initiatives gouvernementales en faveur de l’emploi et la pleine prise en compte
de l’Economie Sociale et Solidaire au travers de la future loi cadre.

Soucieux de contribuer à la réussite de ces dispositifs, compte-tenu des effets potentiels de ceuxci,
le
RTES
tient
à
réaffirmer
le
rôle
capital
que
peuvent
jouer
les
collectivités
pour
leur
réussite.

Réuni en Conseil d’Administration le 06 septembre 2012, le RTES tient néanmoins à souligner
l’importance de faire évoluer les textes de loi en faveur de l’emploi des jeunes autour de 3 idées
forces :

1) Un signal fort de confiance de la société vis-à-vis de la jeunesse doit être envoyé à toute la
jeunesse.

Le texte de loi doit ouvrir l’accès des emplois d’avenir à tous les jeunes sans emploi, jusqu’à 30
ans. C’est ainsi que cette opération contribuera aussi à conforter la vie associative et le
développement des entreprises sociales. La notion de difficulté d’accès à l’emploi doit être
considérée dans une acception large. Toutefois, de toute évidence, une attention particulière doit
être portée aux jeunes peu qualifiés, issus des quartiers en difficulté ou des zones rurales en
déshérence par des mesures spécifiques et avec un accompagnement adapté, couplé à une
formation professionnelle.

2) Dans un contexte de mutation structurelle de l’économie, ces opérations en faveur de l’emploi
des jeunes doivent aussi prendre en compte les enjeux économiques, sociaux et
environnementaux et contribuer à l’invention de nouveaux modèles de production. Des filières
peuvent être privilégiées : réemploi, isolation des bâtiments, production d’énergies renouvelables,
transports alternatifs et solidaires, agriculture périurbaine et développement des circuits courts,
services de proximité … . Il s’agit aussi de donner une place significative à l’innovation technologique et sociale, génératrice d’activités nouvelles. Les jeunes doivent être sûrs que la
société croit en leur capacité d’innovation

3) Les collectivités ont un rôle pivot à jouer dans l’animation territoriale de ces dispositifs. Le
RTES insiste sur la capacité des collectivités territoriales pour faciliter la concertation, mobiliser les
acteurs économiques et associatifs, faire émerger des projets partenariaux quelque soit l’échelle
territoriale. Les Régions pourront notamment mobiliser des moyens pour l’accompagnement et la
formation des jeunes bénéficiant de tels contrats.

Le RTES souligne la nécessité de créer dans tous les cas un dispositif ouvert et souple adaptable à
la diversité des contextes locaux. Son pilotage et les critères d’évaluation doivent être définis et
centrés sur la dimension qualitative des emplois et leur pérennisation. La mobilisation conjointe
des collectivités territoriales et des acteurs de l’économie sociale et solidaire sera, en s’appuyant
sur un pilotage collectif, circonstancié et territorialisé, le meilleur moyen pour faire réussir ces
nouvelles mesures.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Anne Laure Federici (Réseau des Territoires de l’Economie Solidaire)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux