Conseil Économique, Social et Environnemental : ATD Quart Monde continuera à porter la voix des plus pauvres

ATD Quart Monde
> Conseil Économique, Social et Environnemental : ATD Quart Monde continuera à porter la voix des plus pauvres

Publié le mardi 10 novembre 2015

ATD Quart Monde salue la décision du Conseil des ministres de ce jour de reconduire sa présence au sein du Conseil Économique Social et Environnemental. C’est Marie-Aleth Grard, vice-présidente du Mouvement, qui poursuivra le travail pour que cette assemblée garde toujours présente l’idée qu’une avancée pour les plus pauvres est une avancée pour toute la société.

36 ans
C’est en 1979 que le fondateur du Mouvement ATD Quart Monde, Joseph Wresinski a été désigné par la Présidence de la République comme « personne qualifiée » pour siéger dans cette assemblée. Avec son rapport « Grande pauvreté et précarité économique et sociale » du 11 février 1987, le CESE a été la première instance publique à faire le lien entre misère et violation des droits de l’Homme.

L’impact des travaux du CESE : RMI, CMU, DALO…
Le rapport Wresinski est également à l’origine de mesures phares comme l’instauration d’un revenu de dignité pour les personnes très pauvres, le Revenu minimum d’insertion (voté en 1988) devenu RSA en 2009.

Geneviève de Gaulle Anthonioz, succédant à Joseph Wresinski après son décès en 1988, apportera à son tour dans l’hémicycle la voix des exclus. En 1995, elle présente une évaluation des politiques publiques de lutte contre la grande pauvreté. Avec son soutien, le CES a eu un rôle central dans la préparation de la loi d’orientation relative à la lutte contre les exclusions adoptée le 29 juillet 1998 qui a permis, par exemple, la création de la Couverture Maladie Universelle pour l’accès aux soins.

Dans son rapport « l’accès de tous aux droits de tous par la mobilisation de tous » voté en juin 2003 Didier Robert, successeur de Geneviève de Gaulle Anthonioz, jetait les bases du Droit au Logement opposable.

L’école de la réussite de tous au cœur de la lutte contre l’exclusion
A leur suite, Lucien Duquesne puis Marie-Aleth Grard, dont le mandat vient de s’achever, n’ont eu de cesse au sein de cette assemblée de travailler avec toutes les forces vives de la nation, organisations syndicales, employeurs et salariés, associations et ONG pour que soit pris en compte le savoir des personnes très pauvres.

En mai 2015, Marie-Aleth Grard présentait ainsi l’Avis « Une école de la réussite pour tous. » après un long travail ayant permis de croiser les savoirs des professionnels de l’école, des membres du CESE et de personnes ayant vécu la pauvreté. Avis qu’elle diffuse dans toute la France depuis ce jour.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Typhaine Cornacchiari (ATD Quart Monde)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux