Coopérer pour mieux résister en temps de crise

Batiment / Construction / Travaux publiques
> Coopérer pour mieux résister en temps de crise

Publié le jeudi 5 mars 2015

Travailler autrement. Début de notre série sur des modèles économiques solidaires présents en Trégor. Aujourd’hui, les Scop. Quels sont les atouts de ce statut coopératif réputé pour mieux résister à la crise ?

« Une Scop, c’est une entreprise gérée comme les affaires familiales autrefois », résume Jean Maurice, de SBCI, une Scop spécialisée dans les cloisons sèches, l’isolation, les plafonds suspendus. Basé à Cavan, SBCI emploie six salariés et une secrétaire à mi-temps. Jean Maurice argumente sa comparaison : « Pourquoi les entreprises tenaient plus longtemps avant ? Parce qu’elles avaient plus de réserves. En Scop, les salariés sont plus impliqués, on anticipe davantage. » Ces différences, les Scop les tiennent de leurs statuts.

Des décisions votées

Scop veut dire Société coopérative et participative. Les statuts des Scop sont des variations des statuts des SARL (société à responsabilité limitée) et des SA (société anonyme). Leur particularité, c’est d’avoir des salariés qui entrent au capital et deviennent associés.


Voir en ligne : Ouest France du 30/12/14 par Ronan Le Tellec

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux