Déclarations solennelles votées lors de la journée des présidents FCPE du 19 mars 2016

Fédération des conseils de parents d’élèves des écoles publiques
> Déclarations solennelles votées lors de la journée des présidents FCPE du 19 mars 2016

Publié le lundi 21 mars 2016

Déclaration portée par les comités régionaux Midi-Pyrénées/ Languedoc Roussillon, votée par l’assemblée des présidents du 19 mars 2016

La FCPE a soutenu la réforme du temps scolaire en primaire qui permet non seulement une organisation de la journée et de la semaine mieux adaptée aux rythmes des enfants mais également la mise en place de la coéducation à l’école.

Cette réforme est donc une brique pour construire un modèle d’école ouverte à tous les enfants et qui assure la réussite du plus grand nombre.

Les parents FCPE se sont fortement mobilisés pour accompagner cette réforme sur le terrain, dans les conseils d’écoles, les CDEN, les CAEN, auprès des parlementaires, des élus municipaux, face aux syndicats enseignants désormais dans une approche corporatiste.

Les parents FCPE ont organisé des réunions, des enquêtes, proposé des organisations pour que les temps de périscolaire soient des temps d’éducation à la culture, aux sports, à la découverte et à la curiosité.

Les parents FCPE se sont battus pour la gratuité et la qualité de ces temps périscolaires et pour la pérennisation du fonds d’amorçage pour toutes les communes.

Bien sûr, il reste encore beaucoup de travail à réaliser dans certains territoires.

Jeudi, au prochain CSE, sera présenté un décret généralisant le dispositif Hamon qui permet de libérer un après-midi par semaine au détriment des élèves.

Ce dispositif expérimental, craignant qu’il ne devienne la règle, la FCPE l’a combattu dès sa mise en place.

Plus que l’intérêt des enfants, ce dispositif cherche le compromis entre les différents intérêts des adultes. A l’opposé des objectifs et des principes proposés par la loi de refondation de l’école, il s’agit de faire du Darcos et de réaliser des économies sur le dos des enfants.

La FCPE, réunie en journée des présidents, demande le retrait de ce décret et l’augmentation du financement pour les communes rurales à faible pouvoir fiscal permettant l’accès à un périscolaire de qualité accessible pour tous nos enfants.

Déclaration portée par le CDPE du Morbihan, votée par l’assemblée des présidents du 19 mars 2016

Dans le département du Morbihan où la guerre scolaire est radicalement menée à l’encontre de l’Ecole publique, l’assemblée des présidents de la FCPE, réunie le 19 mars 2016 défendra l’Ecole publique, laïque, gratuite, école par école, sur tout le territoire.

Dans ce cadre, elle apporte son soutien total aux parents du collège Montaigne de Vannes -collège fermé par arrêté préfectoral sur demande du conseil départemental-, parents méprisés par la République.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Laurence Guillermou (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux