Des vies sur le fil. Les chemins de la précarité

Santé, social, solidarité nationale
> Des vies sur le fil. Les chemins de la précarité

Publié le mardi 21 février 2017

Les chemins de la précarité souvent sinueux. Histoires familiales et accidents de la vie interagissent la plupart du temps. Comment s’en sortir ?

Devenir précaire n’est ni une voie unique, ni un processus aléatoire. Si la précarisation est souvent évoquée comme un basculement brusque ou une chute violente dans la précarité, l’idée d’un monde des précaires homogène et déconnecté des autres sphères sociales est erronée. Les « chemins de la précarité » sont divers et souvent tortueux, comme le montre l’analyse des processus de déclassement et de précarisation, saisis par les trajectoires individuelles.

Une enquête collective réalisée en 2012 (1), qui visait à questionner le rapport au politique des précaires dans le cadre de l’élection présidentielle, a permis de recueillir les récits de vie de 114 individus.


Voir en ligne : Sciences Humaines du 05/01/17 par Léa Morabito

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux