« Dommage que les associations n’aient pour l’heure pas d’interlocuteur au gouvernement »

Le mouvement associatif (Ex Conférence Permanente des Coordinations Associatives / CPCA)
> « Dommage que les associations n’aient pour l’heure pas d’interlocuteur au gouvernement »

Publié le lundi 29 mai 2017

Le Mouvement associatif porte la parole de la plupart des réseaux associatifs de France. Son président, Philippe Jahshan, analyse l’absence de ministre compétent pour la vie associative ou l’économie sociale et solidaire et rappelle les aspirations de ce secteur privé non lucratif pour le nouveau quinquennat.

Deux jours après la nomination du gouvernement Philippe, le Mouvement associatif a-t-il trouvé son ou ses interlocuteurs ministériels ?

Philippe Jahshan. Pas encore. On attend encore les attributions de chacun des ministres. Pour l’heure, nous regrettons que la vie associative et l’économie sociale et solidaire n’apparaissent nulle part. Globalement, les secteurs sociaux sont peu visibles : le logement, la famille, la jeunesse n’ont pas de ministères dédiés. Des ajustements viendront peut-être après les législatives. Nous avions demandé lors de la campagne de la présidentielle un ministre pour la Vie associative. Il est dommage que les 13 millions de bénévoles, les 170 000 associations employeuses de près de deux millions de salariés ne l’aient pas obtenu. Mais nous voulons rester constructif.


Voir en ligne : L’Humanité du 19/05/17 par Stéphane Guérard

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux