ESS et développement durable, ces entrepreneurs ont le vent en poupe

Emploi, ressources humaines, insertion et création d’entreprises
> ESS et développement durable, ces entrepreneurs ont le vent en poupe

Publié le mardi 3 mai 2016

Parmi les start-up parisiennes, les structures de l’économie sociale et solidaire représentent 15% des créations, mais elles ont parfois du mal à lever des fonds. Pourtant en suivant certains conseils efficaces, ces investissements s’avèrent efficaces.

L’entrepreneuriat social et environnemental a le vent en poupe. Conséquence de la loi Hamon sur l’Economie sociale et solidaire (ESS) ou ricochet de la COP21 ? De nombreux entrepreneurs, soucieux de donner un sens à leur travail se lancent dans ce secteur de l’économie, des jeunes idéalistes aux quadras qui ont roulé leur bosse dans des entreprises traditionnelles. "Dans le milieu des start-up parisiennes, ces structures représentent 15% à 20% des créations", assure Antoinette Guhl, adjointe à la mairie de Paris en charge de l’ESS. Les structures d’encadrement fleurissent dans la capitale : Make Sense, un incubateur nouvelle génération, l’espace de coworking La Ruche, le Comptoir de l’innovation ou encore l’hôtel d’entreprises le Lutess. Make Sense, le plus récent, tient lieu à la fois d’incubateur et de réseau d’entrepreneurs sociaux.


Voir en ligne : Challenges du 20/04/16 par Léa Lejeune

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux