ESS, véritable alternative économique

L’emploi dans l’économie sociale et solidaire : ce que pensent les acteurs du secteur !
> ESS, véritable alternative économique

Publié le lundi 10 mars 2014

“ESS, géant économique mais nain politique”. C’est cette phrase souvent utilisée qui décrit le mieux l’ESS. En effet, c’est une véritable alternative économique, qui représente à ce jour 2,7 millions de salariés, 203 000 établissements employeurs et plus de 100 000 emplois créés chaque année. Et ce n’est pas près de s’arrêter car l’ESS progresse plus vite que le secteur privé. Oui mais un problème subsiste...

“ Je suis convaincu de la force de l’ESS ”

Pierre Daguet, cherchant un emploi dans une librairie, nous parle de sa vision de l’ESS “C’est faire marcher l’économie de manière différente avec une dimension politique forte. Je suis convaincu de sa force”. Quant à Arnaud Leclève, en alternance dans une SCOP, “Pour ma part c’est participer à un environnement au sein duquel l’épanouissement de l’humain doit être au centre des préoccupations”. Selon Sandrine Bui, conseillère en insertion pour l’association Agora services, “L’ESS c’est agir pour demain, pour que cela s’inscrive dans une durabilité”.
Vincent Morin, à la recherche d’un emploi dans le marketing est du même avis “L’ESS c’est une entreprise qui a une réflexion globale, qui maîtrise son impact environnemental et social, en interne et en externe”. Loic Chusseau, directeur de la radio associative Jet FM rajoute “Ce système prône de travailler autrement avec des conditions de travail plus agréables que dans le secteur économique classique”.

“Dans l’ESS, tout n’est pas rose”

L’ESS ce n’est pas seulement une vie meilleure dans une société meilleure, cela va beaucoup plus loin, c’est une véritable alternative économique au capitalisme. Comme l’explique Elisa Braley de l’Observatoire national de l’ESS “Traditionnellement l’ESS est positionnée au niveau social car les structures qui en font partie portent des valeurs démocratiques et humanistes. Tout ce coté entrepreneuriat est moins perçu”. D’où la confusion avec la RSE, la responsabilité sociale des entreprises qui se résume par la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable. Certes, cet aspect fait partie de l’ESS, mais c’est plus que cela, c’est un combat de tous les jours pour consommer d’une autre façon afin de créer des relations économiques différentes.

“En terme d’emploi, l’ESS est confrontée aux mêmes problématiques que l’économie classique, car l’ESS c’est un autre mode de gouvernance. Cette économie reste dépendante des subventions publiques. Il faut être lucide dans son poste, on ne va pas transformer le monde et la société comme ça” insiste Elisa Braley. Vincent Morin est lui aussi réaliste “Mais je sais bien que dans l’ESS, tout n’est pas rose, les salaires sont moindres, il y a des problèmes d’ego comme partout, des problèmes de subventions pour les associations, cela n’est pas simple”.

Seulement le vrai problème de l’ESS, c’est son manque de communication comme le dit Camille Pasquier, éducatrice spécialisée dans une association « L’ESS gagnerait à être mieux connue du public. »

“C’est un secteur tellement large”

Il y a une telle diversité de structures avec des dynamiques différentes que l’on s’y perd. Nicolas Quillien rédacteur pour la SCOP la Navette ne dit pas le contraire “Il est difficile de parler de l’ESS en général, car c’est un secteur tellement large, entre une association avec un salarié et une SCOP de 3500 salariés, il y a une marge”.

D’autant que selon Rapahelle Bouteiller, cherchant un poste en communication “La "coopération" dont tout le monde parle dans l’ESS, ne saute pas toujours aux yeux, et les bons vieux schémas de l’économie traditionnelle avec la "concurrence" perdurent. Par exemple, le commerce équitable, qui en soi, est une véritable alternative économique, n’a pas encore la force de frappe escomptée car les divergences des acteurs diluent la portée de leurs actions.Dommage qu’il n’y ait pas une voix commune plus forte. Je suis convaincue que c’est en alliant l’intelligence de tous les acteurs que l’on fera quelque chose de bien”.

Journaliste : Jessica Chanteux

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Jessica Chanteux

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux