Economie sociale et solidaire : occasion manquée et dangers cachés

Ce qu’en pensent les partis politiques ?
> Economie sociale et solidaire : occasion manquée et dangers cachés

Publié le vendredi 27 septembre 2013

Le 27 juillet 2013, Benoît Hamon, ministre délégué à l’Economie sociale et solidaire (ESS) a présenté en Conseil des ministres le projet de loi-cadre sur l’ESS. Le projet de loi doit être discuté au Parlement début octobre.

Loin d’une avancée pour l’ESS, ce projet de loi est un concentré d’occasions manquées et recèle des dangers cachés. Les petits progrès ici où là font pâle figure. D’autant que le projet de loi ne crée absolument pas de droit de préemption pour les salariés souhaitant reprendre leur entreprise sous forme de coopérative. Ce serait pourtant indispensable.

L’ESS, une chance pour la France

L’économie sociale et solidaire regroupe les structures comme les : coopératives, mutuelles, associations, syndicats et fondations qui ont une gestion du capital démocratique (principe un adhérent, une voix) et organisent un partage équitable des bénéfices.


Voir en ligne : La suite de l’article par ici...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux