Elections dans les très petites entreprises : Les salariés doivent pouvoir s’exprimer !

Confédération Française Démocratique du Travail
> Elections dans les très petites entreprises : Les salariés doivent pouvoir s’exprimer !

Publié le mercredi 16 novembre 2016

La décision de la CGT de se pourvoir en cassation contre le jugement du tribunal d’instance, validant la candidature du Syndicat des travailleurs corses aux élections de représentants syndicaux dans les Très petites entreprises, induit un report de ces élections. La CFDT regrette qu’un contentieux de cette nature vienne perturber leur bonne tenue.

La CFDT veut que les salariés des Très petites entreprises puissent s’exprimer comme prévu. Ces élections doivent notamment servir à désigner les représentants des 4,5 millions de salariés des Très Petites Entreprises dans les commissions paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI), dont la mise en place a été prévue par la loi Modernisation du dialogue social.

L’ensemble de la CFDT reste bien sûr mobilisée sur le terrain et auprès des salariés. La CFDT continue la campagne qu’elle a engagée. Elle souhaite que ces élections se tiennent le plus rapidement possible et favorisent la participation du plus grand nombre de salariés. Ces résultats devront s’intégrer comme prévu dans la mesure de la représentativité de mars 2017.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La CFDT

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux