Emploi dans les PME : ce que l’UNSA a dit au Premier ministre

Union Nationale des Syndicats Autonomes
> Emploi dans les PME : ce que l’UNSA a dit au Premier ministre

Publié le mercredi 3 juin 2015

L’UNSA a été reçue le mardi 2 juin par le Premier ministre sur le sujet de l’emploi dans les TPE et PME.

Une délégation conduite par Luc Bérille, accompagné de Florence Dodin et Vanessa Jereb a été reçue par le Premier ministre accompagné du ministre du Travail et du ministre de l’Economie pour aborder la question de l’emploi dans les TPE et PME.

L’UNSA est satisfaite que la flexibilité autour du contrat de travail ne soit pas l’élément retenu par le Premier ministre pour faciliter l’emploi dans le secteur. En effet, le secrétaire général de l’UNSA a rappelé que la croissance économique est le levier prépondérant pour la création d’emplois.

L’UNSA a évoqué quelques pistes, notamment la possibilité de renouveler deux fois le CDD contre une aujourd’hui en restant dans le délai légal de 18 mois maximum, de sécuriser le motif économique de licenciement qui aujourd’hui n’est pas vraiment défini juridiquement.
Concernant la barémisation des indemnités pour cause réelle et sérieuse, l’UNSA a indiqué que le référentiel indicatif introduit dans la Loi Macron était suffisant et qu’elle était opposée à une barémisation prescriptive afin de laisser au Juge la capacité d’appréciation en fonction de chaque cas.

L’UNSA a rappelé que l’environnement de l’entreprise pouvait créer des freins à l’embauche, notamment la complexité du droit du commerce et des démarches administratives.

L’UNSA a indiqué que des pistes de travail autour de la relation donneurs d’ordre/sous-traitants devaient être étudiées en s’appuyant sur les cas remontées par le médiateur inter entreprise.

La frilosité de l’accompagnement du système bancaire généraliste a aussi des incidences. Au-delà emp de l’accompagnement de la BPI, les banques généralistes doivent accompagner plus les TPE/PME pour l’investissement et la trésorerie.

L’UNSA a aussi abordé la question des travailleurs détachés, sujet qui sera traité par le gouvernement dans les prochaines semaines.

L’UNSA a proposé de renforcer et faire évoluer les organisations supports aux TPE/PME en créant une plateforme d’accompagnement : ressources humaines, comptabilité, juridique qui pourrait mutualiser ses moyens pour répondre aux demandes des employeurs de ce secteur concernant la gestion opérationnelle.

L’UNSA a aussi rappelé l’importance de l’accompagnement par la formation professionnelle où des solutions mutualisées peuvent être développées.

L’UNSA a trouvé une écoute attentive de la part du gouvernement. Elle suivra tout particulièrement les annonces qui seront faites par le Conseil du 9 juin.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Patricia Rejnero (UNSA)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux