Emploi : délit de « sale gueule »

Management / Encadrement / Mobilité
> Emploi : délit de « sale gueule »

Publié le jeudi 20 février 2014

L’IFOP publie la 7ème édition du baromètre sur la perception des discriminations dans l’emploi pour l’organisation internationale du travail (OIT).

Les discriminations se retrouvent autant dans le secteur public que privé, avec quelques variations en fonction de l’objet. La question posée s’adresse à ceux qui ont déjà été victime : quels sont les critères de discrimination ? Le genre (être un homme ou une femme) est le premier critère de discrimination : les femmes sont plus nombreuses (29%) que les hommes à affirmer en avoir été victime. Le deuxième critère est l’origine ethnique, 16% dans le secteur privé contre 27% dans le secteur public. Le troisième critère est celui de l’apparence physique (22%), en forte progression depuis 2012.
Que recouvre l’appellation apparence physique ?

Tout ce qui relève du domaine du non verbal. A compétence égale, mieux vaut avoir un physique avantageux, être plutôt mince et avoir l’air en bonne santé. Il y a aussi l’habillement, le style vestimentaire. Comme je l’ai dit dans mon article « Avez-vous le look de l’emploi ?« , il vaut mieux connaître les codes de son univers professionnel.


Voir en ligne : Cadres et Dirigeants du 10/02/14 par Corinne Sabatier

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux