Emplois d’avenir : publication des textes et lancement officiels

Union Nationale des Missions Locales
> Emplois d’avenir : publication des textes et lancement officiels

Publié le jeudi 8 novembre 2012

La loi portant création des emplois d’avenir a été publiée
au Journal officiel le 27 octobre dernier et le dispositif est
opérationnel depuis le 2 novembre.

Mais c’est le 30 octobre que le lancement officiel a eu lieu
à Matignon, lors d’une cérémonie présidée par Jean-Marc
Ayrault et en présence de six jeunes bénéficiaires de ce
dispositif, Hamza, Yasmine, Alain, Komo, Laurence et
Florian, issus de la Mission Locale Nord Essonne.

Au cours de cette dernière, les trente
premières conventions d’engagements
pour les emplois d’avenir ont été signées
en présence de ministres tels que
Michel Sapin, Valérie Fourneyron,Thierry
Repentin,
Benoît
Hamon,
Marisol
Touraine, Stéphane le Foll notamment,
et de représentants des collectivités
territoriales comme Ségolène Royal, de
l’économie sociale et solidaire comme
Alain Cordesse [1], d’établissements publics
comme Guillaume Pépy [2], et d’acteurs de
la formation.

Le Premier ministre a salué une mesure qui doit "permettre
de donner une chance à des jeunes qui vont pouvoir être
utiles à la société".

"Le nombre d’emplois d’avenir dédiés à chaque région
prévoit notamment que 30 % des emplois soient consacrés
aux jeunes habitant dans les zones urbains sensibles.

Et dans chaque région, les préfets auront pour mission
d’appliquer cette règle en s’appuyant sur les services
publics de l’emploi sur le plan territorial (Pôle emploi, les
Missions Locales, les maisons de l’emploi)", a précisé le
chef du gouvernement.

Le gouvernement s’est fixé l’objectif de 150 000 emplois
d’avenir : 100 000 en 2013 et 50 000 supplémentaires en
2014, dont 18 000 emplois d’avenir "professeur" au sein de
l’Éducation nationale. Le coût de ce nouveau programme
de contrats aidés par l’État essentiellement
dans le secteur non marchand, est estimé
à 1,5 milliard d’euros par an.

Les emplois d’avenir s’adressent aux
jeunes sans emploi âgés de 16 à 25 ans
au moment de la signature du contrat de
travail "soit sans qualification, soit peu
qualifiés et rencontrant des difficultés
particulières d’accès à l’emploi" qui résident
en priorité soit dans les zones urbaines
sensibles ou les zones de revitalisation
rurale, soit dans les départements d’outre-
mer, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin
ou à Saint-Pierre-et-Miquelon, "soit dans
les territoires dans lesquels les jeunes connaissent des
difficultés particulières d’accès à l’emploi", indique la loi.

Retrouvez les textes officiels ici.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer


[1Président de l’Usgeres

[2Président de la SNCF

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux