Entretien avec Guillaume Chocteau, article pour UNSA Mag

Union Nationale des Syndicats Autonomes
> Entretien avec Guillaume Chocteau, article pour UNSA Mag

Publié le mardi 6 mai 2014

Note de l'article

UNSA Mag : Qu’est ce que l’économie sociale et solidaire concrètement aujourd’hui ?

Guillaume Chocteau pour Ressources Solidaires : Jusqu’à aujourd’hui, veille du passage du projet de loi modifiant prochainement son périmètre, l’économie sociale et solidaire est constituée des entreprises mutualistes, coopératives, des associations et des fondations, soit l’ensemble des sociétés de personnes (Et non de capitaux). Elles se différencient par une répartition du pouvoir basée sur la démocratie et une répartition des fruits de la production basée sur le collectif. C’est une autre façon de produire, mais aussi de consommer, de travailler, de collaborer, ... 2 millions et demi de salariés, une majorité de femmes, de droit privé, c’est une alternative au modèle capitaliste, y compris pour certains acteurs qui se retrouvent sur des marchés très concurrentiels (mutuelles, coopératives en premier lieu).

UNSA Mag : En quoi une portail d’emploi et d’actualité de l’économie sociale et solidaire peut-elle collaborer avec une organisation syndicale ?

Guillaume Chocteau pour Ressources Solidaires : Ressources Solidaires rappelle que l’ESS est née des luttes ouvrières du 19° siècle et des mobilisations collectives. Elle porte en elle le terreau de la citoyenneté. Premier point commun. Le deuxième vient de notre investissement sur les questions d’emploi. Peut-on parler d’emploi (en tant qu’offre) sans parler contrat de travail ? Convention collective ? Conditions de travail ? Et donc des partenaires sociaux ! Nous avons fait le choix d’apporter l’information sur l’environnement de l’offre d’emploi, c’est à dire ce que disent et font les acteurs du travail, de l’emploi, de la formation. On rappelle les racines de l’ESS et on replante l’offre dans son environnement. Nous travaillons avec des candidats et des recruteurs, et donc avec leurs représentants. On fait l’analyse croisée.

UNSA Mag : Quand est-il du dialogue social dans l’ESS ?

Guillaume Chocteau pour Ressources Solidaires : La question est compliquée car cela dépend fortement du secteur d’activités dont on parle. Très majoritairement, les acteurs de l’ESS sont des micro structures (moins de 5), les grosses entreprises sont minoritaires. Cela conduit à une moyenne de 10 salariés / employeur donc souvent sous les seuils légaux de représentation et d’obligations. Due à une relation particulière entre les administrateurs bénévoles et les salariés des associations, basé sur beaucoup "d’affectif", la syndicalisation est faible dans le milieu des très petites associations. Le social, le culturel, le sanitaire, les mutuelles et les secteurs où interviennent les grosses coopératives (industrie, agro alimentaire, ...) sont plutôt syndiqués et les obligations légales conduisent aux relations sociales. Ailleurs, on y échappe. Pas par mauvaise volonté, plus par "culture" spécifique. On ne peut donc trancher la réponse, elle dépend des secteurs. On se devrait d’être exemplaire...

(Contraintes de 2800 signets pour l’article)

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

2 votes
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux