Facebook ne pourra plus céder de données personnelles à des fins de surveillance

Revue de presse de Ess toujours plus net
> Facebook ne pourra plus céder de données personnelles à des fins de surveillance

Publié le vendredi 17 mars 2017

Facebook, Twitter et Instagram avaient été accusés de permettre la surveillance de masse des américains grâce aux outils mis à disposition des développeurs. La firme de Mark Zuckerberg a réagi lundi 13 mars 2017 à travers une mise à jour de ses conditions d’utilisation, visant à interdire ce type d’applications.

Outre-Atlantique, l’affaire avait défrayé la chronique. Depuis l’automne 2016, Facebook, sa filiale Instagram, ainsi que son concurrent Twitter, sont accusés par un rapport de l’Union américaine des libertés civiles (ACLU) d’avoir créé des outils pour assister la Police américaine dans ses opérations de surveillance de masse. Et notamment, d’avoir fourni à la Police des données personnelles permettant d’identifier (grâce à la géolocalisation des messages) les manifestants ayant pris part aux protestations de Ferguson et de Baltimore, s’étant tenues en réaction des décès de Freddie Gray et de Michael Brown.


Voir en ligne : Sciences et Avenir du 15/03/2017

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’ESS toujours plus NET(te) !

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux