Formation professionnelle : La cfdt signe l’accord

Confédération Française Démocratique du Travail
> Formation professionnelle : La cfdt signe l’accord

Publié le vendredi 27 décembre 2013

Le bureau national de la CFDT des 18 et 19 décembre 2013 a décidé de signer l’accord sur la réforme de la formation professionnelle. Cet accord comporte des avancées notables pour les salariés et les demandeurs d’emploi.

En replaçant la formation comme un outil au service du développement et de la reconnaissance des compétences de tous les salariés, l’accord permet de changer la logique d’un système qui, jusqu’à présent, n’est pas parvenu à élever le niveau de qualification de tous les salariés.

En instaurant un entretien professionnel obligatoire tous les deux ans et un état des lieux récapitulatif tous les six ans, le texte donne à chaque salarié individuellement les moyens de sécuriser son parcours professionnel.

Avec le compte personnel de formation accessible dès 16 ans qui fait l’objet d’un financement dédié, le salarié ou le demandeur d’emploi disposera dorénavant d’un droit à une formation qualifiante. Les mécanismes d’abondement de ce compte les aideront à évoluer ou accéder à des emplois correspondant à des besoins économiques identifiés par les partenaires sociaux.

Cet accord privilégie la négociation dans l’entreprise quelle que soit sa taille. Pour la CFDT, c’est au plus près des salariés, dans les entreprises que la construction des solutions les plus adaptées aux besoins des salariés a le plus de chance d’ouvrir l’accès à la formation pour les salariés les plus fragiles.

L’accord fait évoluer le système de formation professionnelle. En fixant une contribution unique des entreprises dont l’objet ne porte que sur les besoins de mutualisation, il va permettre de rendre transparent les circuits financiers que les partenaires sociaux décident de gérer.

En fléchant mieux et en stabilisant les ressources du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels, l’accord se donne les moyens de faire plus au profit des TPE et de leurs salariés, et de contribuer davantage à la formation des demandeurs d’emploi et des salariés les plus fragiles.

La CFDT attend du gouvernement et du Parlement qu’ils transposent fidèlement l’accord dans la loi. Elle s’engagera dans les entreprises, branches professionnelles et les régions pour que cet accord se traduise dans les faits pour les salariés.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La CFDT

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux